novembre 2020

Étoiles filantes en septembre, tonneaux pleins en novembre

Actualité Septembre-Novembre

La Compagnie est heureuse d’avoir repris, malgré la situation sanitaire, ses interventions en ce début de saison 2020-2021 même si c’est avec une activité très ralentie par rapport aux autres années pour ce premier trimestre. Nous avons mis en place des mesures de protection qui nous permettent d’aller jouer en préservant la santé de nos publics et des comédiens d’Entrées de jeu.

À rebours… de la rentrée à fin octobre

Aux seniors et professionnels ou accompagnants

Traditionnellement le premier trimestre est, avec la semaine bleue, une période très dense en débats théâtraux à destination des seniors mais les risques liés à l’épidémie, plus spécifiquement pour ce public, ont drastiquement réduit nos commandes.
Nous avons toutefois pris la route pour trois représentations de Point(s) d’appui à Bar-sur-Seine (10) puis à Taizé et Maillé dans les Deux-Sèvres (79).
Ces dates, commandées par l’ADMR de l’Aube et la MSA Services Poitou, nous ont permis d’aborder avec le public les problématiques autour de l’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes.
Une représentation de C’est bien gentil à vous d’être passé me voir !, sur l’isolement des personnes âgées, s’est également tenue à la demande de la ville de Dugny (93).
Ces dates ont eu lieu autour de la semaine bleue qui s’étalait cette année du 5 au 11 octobre. Ces quelques jours sont l’occasion d’informer sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées et leur entourage.

Prévention du cancer

Le mois d’octobre voit également l’organisation de la campagne Octobre rose, destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein.
Dans ce cadre, nous sommes intervenus deux fois avec notre spectacle Pas d’épée pour Damoclès à destination des seniors sur la prévention des cancers dits « évitables » et sur la relation au dépistage. Ces deux interventions ont eu lieu à Nice (06) et Marseille (13) à la demande de l’ASEPT Provence Alpes Côte-d’Azur.

© Alain Lantreibecq

Maltraitance dans les métiers de la restauration pour les apprentis

Depuis quatre années nous intervenons au sein de la prestigieuse école Ferrandi, école de gastronomie et de management hôtelier. Notre partenariat s’est reconduit en ce début de saison avec 16 représentations cumulées des débats théâtraux La bonne pâte et Chaud devant. Nous sommes donc allés à la rencontre des élèves de l’école, du Bac professionnel au Bachelor et sur les campus de Paris (75) et Saint-Gratien (95).
Ces deux spectacles s’articulent autour des problèmes que peuvent rencontrer les élèves lors de leur apprentissage en boulangerie-pâtisserie ou restauration. On y parle notamment de harcèlement physique et moral, du sexisme qui peut régner chez certains employeurs de cette branche.
Nous sommes au cœur de l’actualité comme le décrit le journal Libération dans un de ses articles où nous sommes mentionnés. À lire ici.

Pour les étudiants

Comme chaque année, l’école Supmeca de Saint-Ouen (93) et l’École des Mines d’Alès (30) ont sollicité notre débat théâtral Jusqu’à plus soif qui aborde les problèmes liés à l’alcoolisation aigüe des étudiants lors des soirées festives et que nous avons joué pour leurs élèves entrant.

Pour les adolescents

Tout doucement, nous avons repris la route des représentations en collèges et lycées.
La Région Île-de-France a notamment choisi de reconduire sa subvention dans le cadre de son projet sur les valeurs citoyennes à destination des lycéens. Dans ce cadre, nous sommes donc intervenus avec notre débat théâtral Alter égaux, sur la prévention des discriminations au lycée Paul Painlevé de Courbevoie (92).
Nous avons également eu deux représentations de notre spectacle Accrocs d’écrans sur les bons usages du numérique chez les adolescents, une pour des parents à Bobigny (93) dans le cadre des actions du REAAP du 93, et une pour des jeunes de 13 à 17 ans en centre social à La Verrière (78).

Une création pour le milieu hospitalier

A la demande du Centre Hospitalier Victor Jousselin de Dreux, nous avons créé le débat théâtral Plein cadre. Ce spectacle sur mesure aborde les problèmes d’encadrement et de communication que les managers en milieu hospitalier peuvent rencontrer avec leurs collaborateurs : médecins, infirmières, agents des services hospitaliers ou auxiliaires de puériculture. Nous l’avons joué fin septembre devant une trentaine de cadres hospitaliers de cet établissement.

Au présent, ce qui se confirme et s’annule en novembre

L’annonce d’un deuxième confinement marque un nouveau coup d’arrêt dans notre activité. Toutefois, quelques représentations vont quand même pouvoir avoir lieu, entre autres dans certains établissements scolaires qui, eux, restent ouverts.

Ce qui se confirme

L’EREA Toulouse Lautrec de Vaucresson (94) nous demande d’intervenir pour ses élèves avec notre spectacle Comment ça va ? sur le bien-être / mal-être des adolescents.
Le collège Henri VI de Meulan-en-Yvelines maintient les deux représentations d’Accrocs d’écrans pour ses élèves de 4e.
La ville de Longjumeau souhaite que nous ouvrions le dialogue avec des collégiens sur le cybersexisme avec notre débat théâtral Ondes de choc.
En collaboration avec la MMPCR et la DASES, nous allons jouer notre spectacle #TakeCare pour des jeunes du Foyer de l’enfance Tandou à Paris 19e .
Enfin la Mairie de Montebourg (50) souhaite maintenir notre intervention avec le spectacle C’est bien gentil à vous d’être passé me voir !, sur l’isolement des personnes âgées, pour les résidents d’un foyer médicalisé qui souffrent actuellement de l’isolement accru imposé par la situation.

Et nous profitons de cette période pour travailler à la création de deux nouveaux débats théâtraux :
A pied d’égalité, sur la question des inégalités filles-garçons pour les élèves de collège et lycée
Sans filtre, sur les premières consommations de drogues pour les élèves de 4e et 3e de collège

Ce qui s’annule

À destination des seniors

Notre nouveau spectacle Droits devant !, créé l’an dernier à la demande de la MSA Services Poitou, devait se jouer deux fois pour la MSA à Monts-sur-Guesnes (86) et Montmorillon (86). Droits devant !  tente d’accompagner les personnes âgées perdues face à l’évolution de l’administration, de l’informatique et de l’accès à leurs droits.

À l’occasion du 25 novembre

Le 25 novembre est la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. À cette occasion, les villes de Torcy (77) et Bourg-la-Reine (92) avaient fait appel à la compagnie pour une représentation du débat théâtral Silence, on frappe !. Ce débat vise à faire comprendre le processus de l’emprise et à envisager les moyens d’en sortir pour retrouver une autonomie, en mettant en évidence le rôle des réseaux d’aides dans ce cheminement.

© Chloé Crepel

Pour les enfants et adolescents

Les six représentations de Le goal s’appelait Julie, sur les clichés filles-garçons pour des enfants de 6 à 10 ans, ont été annulées. Elles étaient prévues pour La Fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement.
Trop, c’est trop !, spectacle à destination des collégiens et lycéens, voit également ses six séances être annulées. Ce débat théâtral permet de discuter avec les élèves du harcèlement, des manières de le reconnaître et de le combattre. Nous devions le jouer en Île-de-France pour le collège Ronis de Champigny-sur-Marne (94) et l’association CLAVIM d’Issy-les-Moulineaux (92). Nous devions aussi partir le jouer à Maubeuge (59) à la demande de la Communauté d’Agglomération Maubeuge Val-de-Sambre avec qui nous collaborons depuis plusieurs années.
Plusieurs représentations des spectacles Accrocs d’écrans sur l’usage des outils numériques et La chaise vide sur le décrochage scolaire devaient également se jouer pour cinq établissements dans l’Essonne (91), les Yvelines (78) et en Seine-Saint-Denis (93).

A ce jour, tous les organismes partenaires avec qui nous devions travailler restent prudents et ne prennent pas le risque de programmer des spectacles. Nous espérons que la situation va vite s’arranger pour pouvoir retourner auprès de nos publics défendre les sujets qui nous tiennent à cœur.

mars 2020

Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés

Actualité Mars / Avril

Comme pour beaucoup d’autres professions que nous soutenons, la menace du COVID-19 pèse lourdement sur le  travail de la compagnie, en contraignant nos partenaires à annuler ou reporter les spectacles qu’ils nous avaient commandés en mars et en avril, à savoir six créations et plus de 90 représentations. Et nous attendons, comme tout le monde, de voir comment la situation va évoluer.

Ce que nous avons fait avant l’épidémie….

Deux créations

Avant que l’épidémie ne prenne l’ampleur qu’on lui connaît aujourd’hui, deux nouvelles créations ont pu voir le jour et être présentée.

Tout d’abord « La boule au ventre », un débat théâtral commandé par le Ministère de la Justice à destination des personnels de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) en charge de l’accompagnement des mineurs suivi pour Association de Malfaiteurs en vue de préparer des actes de Terrorisme (AMT). Le suivi de ces jeunes mineurs AMT s’avère en effet délicat, de par la nature des faits, de par les profils des jeunes, de par la médiatisation autour des faits et la pression pour donner des réponses concrètes immédiates et protéger la société. Ce suivi d’un genre nouveau vient perturber et questionner les postures professionnelles et la culture de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Ce débat, construit autour des témoignages de plusieurs professionnels de ce secteur,  propose plusieurs situations problématiques de suivi d’une jeune mineure et d’un jeune mineur.

« Tu vois le genre ? » fait aussi son apparition dans notre catalogue. Ce débat théâtral a été créé pour répondre à une demande de plus en plus fréquente des collèges et lycées pour aborder la question des inégalités entre les filles et les garçons. « Tu vois le genre ? » se propose donc d’explorer, avec les jeunes, plusieurs situations où s’expriment des stéréotypes de genres et autres clichés qui sont au fondement des inégalités filles-garçons. Le débat, créé avec la participation du Centre Hubertine Auclert, sera joué, entre autre, pour le lycée Simone Weil de Conflans-Sainte-Honorine (78) grâce au soutien de la Région Île-de-France au travers de son programme sur les valeurs citoyennes pour les lycéen·ne·s.

Sur la prévention de la radicalisation

Notre débat théâtral « Le courage à deux mains » a été repris ce mois-ci à la demande de la Préfecture de l’Essonne pour débattre de la question du signalement en matière de terrorisme. Il s’adressait à un public nombreux de personnels de l’Éducation Nationale, de la PJJ, de la Caisses des Allocations Familiales (CAF), du Service Départemental d’Incendie et de Secours du 91 (SDIS 91), du Pôle Emploi et autres agents municipaux. Ce spectacle, créé à la demande de la Préfecture de Paris et d’Île-de-France, expose les difficultés et dilemmes d’un responsable de centre d’animation témoin de la radicalisation progressive d’un de ses animateurs.

Des interventions en collège et lycée

Plusieurs représentations de nos deux débats « Trop, c’est trop ! » et « #TakeCare » ont pu être réalisées avant la période de confinement. « Trop, c’est trop ! » s’attaque aux problématiques liées au harcèlement scolaire et s’adresse aux élèves de collèges et lycées. Nous avons pu jouer neuf séances en Île-de-France et dans le Loiret (45) et quatre autres ont été annulées. « #TakeCare » est à destination des élèves de lycée et s’attache à prévenir les risques liés à l’usage des drogues. Six des sept séances prévues ont été réalisées dans des lycées d’Île-de-France, de la Nièvre (58) et de la Vienne (86).

Depuis la période de confinement…

Quatre créations annulées ou reportées 

Nous devions avoir une création sur les risques inhérents aux métiers de la cuisine et du service pour les apprentis. Demandée par le Centre Interentreprise et Artisanal de la Médecine du Travail (CIAMT), ce débat aurait dû être joué au CFA Médéric à Paris 17ème pour un public de jeunes en apprentissage.

Les Marianistes de France avaient fait appel à nous pour l’écriture d’un spectacle sur le respect du projet éducatif au sein de leurs établissements scolaires. Le futur débat devait s’appeler « En toutes mesures » et porter sur les problématiques de communication au sein de l’équipe éducative, de rapports parents/professeurs et de harcèlement entre élèves.

L’école de gastronomie Ferrandi nous avait de nouveau contacté pour un spectacle à destination cette fois des équipes éducatives dans le cadre de leur journée pédagogique, en vue d’instaurer des relations durables et saines avec les apprentis, de réfléchir sur la prise en charge des élèves en difficulté et de prévenir les risques liés à l’apprentissage.

Pour terminer, les cliniques Clinéa de santé mentale du Château du Bel Air, de l’Isle le Moulin de Crosnes (91) et de Villa des Pages au Vesinet (78) nous avaient demandé de travailler sur la santé mentale et les discriminations liées pour une représentation en tout public au Théâtre Edgar, Paris 14e, qui devait avoir lieu dans le cadre de la semaine d’information sur la santé mentale du 16 au 29 mars

Nos dates pour les seniors reportées

Parmi nos dates annulées ou reportées, plusieurs représentations du spectacle « Les jardins secrets » que nous devions jouer devant les résidents, leur famille et le personnel soignant de plusieurs EHPAD appartenant au groupe Korian du 93. Nous avons toutefois pu le jouer une première fois à Bondy (93) et avons donc pu évoquer avec le public les problématiques liées à la préservation de l’intimité des résidents en EHPAD.

© Marie Charbonnier

Des représentations de nos spectacles « Au creux de l’oreille » sur la perte d’audition des personnes âgées, le dépistage et l’appareillage,  « Point(s) d’appui » sur l’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes », et d’autres encore, ont été également annulées.

De nombreuses séances pour les lycées, collèges et écoles également annulées

En lien direct avec la 6ème édition de la Semaine de la persévérance scolaire (du 30 mars au 4 avril), nous devions intervenir dans les lycées Louise Michel d’Épinay-sur-Seine (93), Moissan de Meaux (77) et Dumont d’Urville de Maurepas (78) pour plusieurs séances de « La chaise vide » sur les problèmes d’absentéisme et de décrochage scolaire.  Pour débuter le mois d’avril, nous devions par ailleurs nous rendre à Saint-Gratien (95) pour trois représentations de notre débat théâtral « Chargement en cours ». À destination des enfants de 6 à 10 ans, ce débat théâtral permet d’aborder les dangers liés à l’utilisation des écrans, dont les problèmes d’accès aux contenus violents ou inadaptés,  les stéréotypes de genre liés à certains jeux vidéos ou l’addiction aux écrans. Et d’autres séances encore, annulées ou à reporter, sur d’autres sujets : cybersexisme, discriminations, vie affective et sexuelle, bien-être / mal-être.

Nous espérons comme tout le monde un retour à la normale le plus prompt possible et nous exprimons tout notre soutien aux autres professionnels du spectacle en difficulté, mais aussi à toutes celles et ceux qui font leur possible pour endiguer cette épidémie.

À très vite et prenez bien soin de vous et de vos proches !

janvier 2020

Janvier sec et frileux, gèle le merle sur ses œufs.

Actualité Janvier / Février

 Le mois de Janvier est déjà bien entamé et la Compagnie a encore de beaux projets devant elle pour cette nouvelle année 2020.

Notre présentation de spectacles

Cette année nous vous donnons rendez-vous le mercredi 5 février, de 15h à 17h. En collaboration avec le Centre Hubertine Auclert – Centre Francilien pour l’égalité Femmes-Hommes – et l’Observatoire des violences faites aux femmes, nous vous invitons à venir découvrir deux de nos débats théâtraux :

Ondes de choc, sur le cybersexisme chez les jeunes
A travers quatre situations, ce débat théâtral permet d’aborder les notions de harcèlement sexuel et de slut-shaming, d’usurpation d’identité et d’homophobie, de coercition sexuelle, d’exclusion sexiste et de revenge porn.
Spectacle créé en collaboration avec le Centre Hubertine Auclert
À destination des élèves de collège et de lycée

Silence, on frappe, sur les violences conjugales faites aux femmes
Après un prologue visant à faire comprendre le processus de l’emprise psychologique, ce débat théâtral permet d’envisager différents moyens d’aider une femme victime de violences.
Comment intervenir en tant que voisin ? Comment venir en aide à une victime étranglée économiquement ? Comment la protéger d’elle-même ou l’aider à résister au chantage ?
Une deuxième partie questionne les manières de faire face à l’urgence et à la lenteur des procédures lorsque l’on se trouve du côté des professionnels et des associations d’aide.
Spectacle créé à la demande du Conseil Général de l’Allier (03)
À destination des victimes, des aidants et des professionnel·le·s

Nous laisserons ensuite la place au Centre Hubertine Auclert qui vous présentera ses outils de sensibilisation.

Cette présentation aura lieu au Studio Raspail, 216 bd Raspail 75014 Paris.

Le nombre de places étant limité, merci de réserver au plus vite à l’adresse secretariat@entreesdejeu.com ou au 01 45 41 03 43.

Vœux2020_Affiche_Def_BD - copie

Deux nouvelles créations

La Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé de la Mairie de Paris a une nouvelle fois fait appel à nous pour une création d’un débat théâtral, En alerte !, pour un événement interne inédit à destination des personnels de la DASES, dans le cadre d’une prise de connaissance du fonctionnement de chaque service. Pour prendre conscience des différentes responsabilités de la direction, il leur était en effet proposé de s’essayer à trouver des réponses aux urgences auxquelles celle-ci doit faire face quotidiennement.

Dans notre seconde création Droits devant ! à destination des seniors, il s’agit d’accompagner les personnes âgées perdues face à l‘évolution de l’administration et leurs accès aux droits. Au cours de 5 situations, nous découvrons Maurice ou Yvette en difficulté pour faire leur déclaration d’impôts en ligne, pour solliciter une demande d’aide à domicile, pour faire face aux arnaques à la fausse qualité, pour gérer l’entrée en dépendance d’un parent ou conjoint, ou pour les questions de l’après veuvage. Commandée par la MSA Service Poitou, nous jouerons deux représentations de cette création à Saint-Secondin (86) et à Coussay-les-Bois (86).

Des débats pour et autour des jeunes

Ce début d’année verra 6 représentations de notre spectacle #TakeCare sur la prévention de l’usage des drogues à l’intention d’élèves de lycée. Nous irons le jouer aux lycées Champlain, Sainte-Thérèse et Le Buat, respectivement dans le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne et les Yvelines mais aussi pour la ville de Bondy (93). Celle-ci nous a demandé de créer une scène supplémentaire sur l’utilisation récréative mais non moins dangereuse du protoxyde d’azote ou gaz hilarant.

Autour des jeunes mais cette fois ci à destination de leurs parents, nous présenterons le débat Soif de réussite au Château de Varzy (58). Avec un public réuni par l’espace socioculturel du Sauzay, nous discuterons des façons d’accompagner la scolarité de leurs enfants et des situations problématiques qui peuvent en découler. Ce débat sera aussi joué à Valence (28) à la demande de la municipalité.

P2110073 copie

Nos représentations pour le monde agricole

Deux représentations sont à venir de notre spectacle Le stress est dans le pré, toutes deux commandées par la MSA Sud Aquitaine. Ces séances seront l’occasion d’évoquer, avec des publics venus des communes d’Arudy et d’Eugénie-les-Bains, les façons de combattre le stress et ses sources dans le monde rural.

Nous jouerons également  pour la MSA Beauce Cœur de Loire à Levet (18) Bien dans mes bottes, un débat théâtral qui questionne les difficultés à communiquer au sein des exploitations agricoles, avec les tensions ou le mal être qui en découlent et qui peuvent nuire à la santé et à l’exploitation.

© Guillaume De Smedt

Pour les seniors et personnes âgées

À destination de ces publics, trois débats théâtraux sont programmés.

L’association France Alzheimer des Hauts-de-Seine a fait appel à la compagnie pour intervenir sur le sujet de l’aide aux aidants des malades d’Alzheimer. Le spectacle Par-dessus tête raconte l’histoire de Victor et Jeanne, cinquante ans de vie commune et qui devront faire face à la lente dégradation de l’état de Jeanne suite à sa maladie.

Sur la problématique de la perte d’audition, du dépistage et l’appareillage et à la demande de la Mutuelle Générale section 92, nous jouerons Au creux de l’oreille, où nous suivons l’histoire d’Hervé dont l’ouïe se dégrade et qui a du mal à accepter ce changement. Les cinq scènes de ce spectacle, qui exposent les problèmes et dangers survenant pour une personne atteinte mais aussi pour son entourage, seront le moment de débattre des potentielles solutions à apporter.

Enfin nous jouerons L’âge d’or ? sur la préparation et le départ en retraite. Ce débat théâtral aborde les difficultés et questionnements inhérents au départ à la retraite et à la vie des retraités. Il sera joué à Joigny (89) à la demande de la Mutualité Française Bourgogne Franche-Comté, qui était également à l’origine de sa création.

Et d’autres spectacles encore, pour d’autres publics…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au plaisir de vous rencontrer le 5 février à notre présentation de spectacles !

novembre 2019

Si en novembre il tonne, l’année suivante sera bonne.

Actualité Novembre – Décembre

Comme toujours, la Compagnie se dirige vers la fin de l’année au rythme d’un calendrier effréné !

Trois nouvelles créations

Tout d’abord trois nouvelles créations se succèderont jusqu’à mi-décembre.
Sur une commande de la CAF de la Marne qui veut faire réfléchir les parents sur le rapport aux écrans des enfants et des jeunes adolescents, nous avons créé Du cran face aux écrans. C’est un thème qui est souvent plébiscité. Ce spectacle interroge le rapport aux écrans des enfants de la naissance à l’adolescence et la difficulté en tant que parent de donner un cadre et de poser des limites. Il sera joué dans un premier temps à Reims devant un public de professionnels de la parentalité avec qui nous débattrons des manières d’aider les parents dans la gestion de l’utilisation de ces technologies par leurs enfants. Il tournera ensuite dans plusieurs villes de la Marne.

Vient ensuite un débat théâtral pour les professionnels qui travaillent en foyer de protection de l’enfance sur la question de la sexualité des jeunes en foyer. Cette commande émane de la Protection Judiciaire de la Jeunesse à Paris avec laquelle nous avons déjà collaboré, notamment sur le michetonnage des jeunes filles en foyer. Ce nouveau débat, Intimement vôtre, sera l’occasion de questionner les manières d’aborder différents thèmes autour de la sexualité avec les jeunes dont les professionnels ont la responsabilité.

Notre dernière création de la saison est à destination des personnels de la Direction de l’Autonomie de la ville d’Aubervilliers (93). Nous irons débattre avec eux des différentes postures professionnelles autour du soin et de l’aide à la personne âgée.

Pour les plus jeunes…

Comme chaque année, la Communauté d’agglomération Maubeuge Val-de-Sambre fait appel à nous pour intervenir auprès de ses élèves de collège. Cette année elle a choisi de nous faire venir avec sept représentations de Trop c’est trop sur le harcèlement en milieu scolaire. Ce débat théâtral est une façon d’explorer les formes de harcèlement, les façons de les reconnaître, de s’en protéger et d’intervenir lorsque l’on en est témoin. Nous y jouerons également une représentation d’Ondes de choc sur la prévention du cybersexisme et trois représentations d’Accrocs d’écrans sur les bons usages du numérique par les adolescents.

DSC_0498

Le mois de décembre démarrera avec le spectacle Stooop !!! à destination d’enfants de 8 à 10 ans. Ce débat théâtral permet d’aborder la prévention du harcèlement pour ces plus jeunes. Il sera joué huit fois à Paris jusqu’au 19 décembre en collaboration avec La Ligue de l’Enseignement de Paris.

Il y aura également pas moins de onze représentations de notre débat Accrocs d’écrans qui seront jouées en Île-de-France et dans le Nord. Ces dates seront l’occasion pour les élèves des collèges et lycées de discuter de leur rapport aux écrans, au numérique et de questionner ce que peut être un « bon » usage de ces technologies.

… et pour les plus âgés

Sur la préservation de l’intimité des résidents en EHPAD, nous avons été sollicités par le CCAS de Montebourg (50) pour donner une représentation du spectacle Les jardins secrets. Ce débat peut être joué à la fois devant les professionnels et les résidents de maisons de retraites. Il interroge les façons de conjuguer respect de l’intimité et accompagnement de la dépendance avec les contraintes et les tabous d’une vie en collectivité au sein d’un EHPAD.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plus au Sud, à la demande du CRCAS de Marseille et de la caisse de retraite complémentaire Malakoff Médéric, nous irons à la rencontre des seniors de Château-Arnoux (13) et d’Aix-en-Provence (13) pour parler de la prévention des cancers dits « évitables » et de la relation au dépistage avec notre débat théâtral Pas d’épée pour Damoclès.
Ce spectacle sera également joué à Vitry-le-François (51) pour l’ASEPT et à Goussainville (95) pour le CMS de la municipalité.

Des représentations pour deux événements militants

Du 18 au 24 novembre a lieu la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH). Cet événement questionne les différents dispositifs d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et est l’occasion de sensibiliser au handicap. En concordance avec cet événement, AG2R La Mondiale, spécialiste de la protection sociale, a souhaité faire intervenir la compagnie avec le débat La vie du bon côté malgré tout. Ce sera donc l’occasion de discuter, avec les salariés d’AG2R, des difficultés quotidiennes des personnes en situation de handicap. Ce spectacle sera également joué en décembre pour l’Association gérontologique des Yvelines aux Mureaux (78).

DSC_0053

Nous entrerons dans la dernière semaine de novembre avec la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes. De nombreuses structures proposent à cette occasion des événements visant à sensibiliser sur cette question et la mairie d’Épinay-sur-Seine a choisi de nous convier pour une représentation du débat théâtral Silence, on frappe. Ce spectacle sur les violences conjugales faites aux femmes vise à faire comprendre le processus de l’emprise et à envisager les moyens d’en sortir pour retrouver une autonomie, en mettant en avant le rôle des réseaux d’aides dans ce long cheminement. Nous irons également le présenter à Longjumeau (91) à la demande du CCAS.

Par ailleurs…

Le 25 novembre nous nous rendrons dans le Maine-et-Loire pour une séance du débat Bonne chère, pas cher. Ce spectacle met en perspective nos modes de consommation alimentaire et lance la réflexion sur les moyens de bien manger sans trop dépenser. C’est à la demande de la Mutualité Française Pays de la Loire que nous irons le jouer à Doué-la-Fontaine (49).

Nous traiterons aussi ce mois-ci de la prévention de la radicalisation. Le Centre Social Medio-Banlay, à Nevers (58), fait appel à nous pour une représentation de Le courage à deux mains à destination d’un public de professionnels en lien avec les jeunes. Ce spectacle décrit des signes de radicalisation progressive d’un jeune animateur et les questionnements de son entourage professionnel pour ouvrir le dialogue autour de ces signes. Nous allons également jouer ce débat théâtral pour les professionnels de la ville de Clichy-la-Garenne (92).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et d’autres spectacles encore sur cette période…

Nous vous souhaitons une bonne fin d’automne !

septembre 2019

Octobre à moitié pluvieux, rend le laboureur joyeux

Actualité Septembre – Octobre

L’été fut doux pour la compagnie et nous sommes heureux de repartir pour cette nouvelle saison 2019/2020. Trois créations et plusieurs tournées ont déjà démarré pour cette rentrée bien chargée !

Un stage à l’Albatros

Chaque début d’année, avant de prendre la route pour rencontrer nos différents publics, nous organisons le stage de rentrée des comédiennes et des comédiens. C’est un moment important car il permet de se rencontrer, travailler ensemble, questionner nos pratiques. Cette année il a eu lieu du 9 au 13 septembre au studio l’Albatros de Montreuil (93) et nous y avons travaillé à partir de podcasts sur des problématiques sociales et d’actualités de l’émission Les pieds sur terre de France Culture. Les comédiens et comédiennes ont donc créé des petites formes théâtrales sur les podcasts de leurs choix, à partir desquelles ils ont pu ré-explorer les fondamentaux du débat théâtral.IMG_1072

Un début d’année riche en créations sur mesure

Notre première création de la saison nous a été commandée par Mutex, un acteur développant des solutions dans le domaine de la prévoyance et de l’épargne-retraite. Dans cette création ponctuelle, Un placement pour la vie, il nous a été demandé de questionner les postures professionnelles des salariés de caisses de retraite face à l’évolution des métiers d’accompagnement des mutualistes vers la vente de produits d’épargne.

Vient ensuite Le feu sacré, un débat théâtral sur la laïcité, les discriminations et la radicalisation pour le corps des pompiers de l’Essonne. Cette demande nous vient du Service Départemental d’Incendie et de Secours et de la Préfecture de l’Essonne. Il s’agit ici d’évoquer avec les pompiers diverses situations où les questions de laïcité, discrimination et la radicalisation viennent compliquer les relations au cours de leurs interventions ou de leurs moments de vie à la caserne.

Enfin nous jouerons mi-octobre Quand on a le temps de le prendre un spectacle à destination des seniors sur leur vie affective et sexuelle. Ce débat théâtral nous a été commandé par le CCAS de Garges-lès-Gonnesse (95). En quatre scènes nous présentons ici des problématiques propres à la vie affective et sexuelle lorsque l’on prend de l’âge, que l’on soit en couple ou célibataire : la solitude et la difficulté à faire des rencontres, panne sexuelle et prise de viagra, le regard des autres…

Autour de la semaine bleue

Les mois de septembre-octobre sont des mois où les caisses de retraites et les CLIC organisent de nombreuses actions de prévention à destination des personnes âgées autour de la semaine bleue (cette année à partir du lundi 7 octobre) :

La troisième semaine de septembre s’ouvre donc avec une tournée en Basse Normandie pour le CLIC du Pays Saint-Lois. C’est le spectacle Changements de direction qui sera joué à Agneaux, Carentan et Coutances (50) devant des publics de seniors venus débattre des questions de sécurité routière. Ce débat sera également joué 3 fois pour la MSA Poitou dans la Vienne et 2 fois pour la MDA Eure-et-Loire à Chartres et Dreux (28). On le retrouvera enfin pour 3 dates à la demande de Malakoff Médéric, le CLIC IGEAC et AACCORD PTA 71.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Crédit : Marie Charbonnier

Le débat théâtral Excès de confiance est très sollicité en cette rentrée. Nous partons en tournée pour le jouer en Basse Normandie pour le CLIC Sud Manche et pour le Conseil Départemental de la Manche. Ce débat est l’occasion de discuter avec les plus âgés des arnaques à la fausse qualité dont ils peuvent être les victimes. Deux autres dates sont également prévues pour l’Office de l’Habitat de la Vienne et pour le CLIC Champagne.

Point(s) d’appui est également demandé. Ce débat permet d’échanger avec les aidants familiaux sur les manières de faire faces aux situations complexes qu’ils peuvent rencontrer. Nous avons été sollicités par l’ASEPT Poitou-Charentes et l’ASEPT Limousin, la MSA MAM et la MSA Poitou, B2V et enfin le Conseil Départemental du Calvados pour 6 représentations de ce débat.

Nous irons ensuite à Reims (51) et à Sanary-sur-Mer (83) pour évoquer avec les seniors leur rapport au dépistage des cancers dit « évitables ». Le spectacle s’intitule Pas d’épée pour Damoclès et nous le jouons à la demande de la MSA Marne et de Malakoff Médéric.

Journée prévention cancers 2018-48
Crédit : Alain Lantreibecq

Nous entrons dans le mois d’Octobre avec une représentation de C’est gentil d’être passé me voir à Nogent-le-Rotrou (28). Nous y présenterons à la demande de la MDA Eure et Loire cinq problématiques liées à l’isolement des personnes âgées. Une autre date sera reconduite pour ce même commanditaire à Châteaudun (28) et une dernière pour Malakoff Médéric à L’Isle-Adam (95).

Une tournée de deux dates de L’Argent par la fenêtre a été mise en place avec le CLIC des Marais. Nous nous déplacerons à Chef-du-Pont et Lessay dans la Manche pour y discuter avec nos spectateurs des habitudes et des solutions en matière de consommation d’énergie quand on est dans la précarité.

Enfin, nous présentons à Mortain (50) le spectacle Une attention particulière. Ce débat a lieu au domicile de personnes âgées dépendantes et explore le quotidien des professionnels qui travaillent à leurs soins et notamment leur rapport à leurs patients. C’est le CLIC Sud Manche qui nous a sollicité pour cette représentation à destination des professionnels.

À la rencontre de publics étudiants et adolescents

Nous avons démarré le mois de septembre sur les chapeaux de roue avec cinq représentations de notre débat théâtral Jusqu’à plus soif sur la prévention des risques liées à l’alcoolisation aiguë des étudiants, notamment en début d’année avec les week-ends d’intégration. Les écoles IMT d’Alès, d’Albi et de Lille ainsi que Supméca (Institut Supérieur de Mécanique de Paris) nous ont demandé d’intervenir pour en prévenir les dérives.J+S 014

En parallèle, nous continuons notre collaboration avec l’école de gastronomie et de management hôtelier Ferrandi sur les sites de Paris et de Saint-Gratien (95) avec des représentations à destination des apprentis sur le stress lors de leurs stages d’apprentissage. A partir de septembre, nous jouerons neuf représentations de Chaud devant sur les difficultés rencontrées lors des stages en restauration ; ainsi que quatre représentations de La bonne pâte sur les difficultés rencontrées lors des stages en boulangerie et pâtisserie.

Une tournée de trois dates aura lieu à la demande du BIJ de la Nièvre dans le département du même nom avec le spectacle Pas si simple… mais pas si compliqué non plus ! sur l’éducation affective et sexuelle des adolescents. Ce sera l’occasion d’évoquer les premiers pas, les premières relations sexuelles, le respect de chacun et les manières de se protéger.

À Paris, dans le 20ème arrondissement, nous nous produirons pour le collège Jean Perrin avec Ondes de choc sur le cybersexisme. Au travers de 4 situations, nous évoquerons avec ces jeunes le slut-shaming, l’usurpation d’identité, l’exclusion sexiste, l’homophobie, le harcèlement ou encore le revenge porn.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alter Égaux est un spectacle qui revient sur les façons de prévenir et de réagir aux situations de discrimination mais également aux manières d’en panser les blessures. À la demande du CMS de Bondy (93), nous irons le présenter à un public de collégiens afin de débattre des comportements discriminatoires envers les jeunes ayant une différence ou étant victimes de préjugés.

Santé environnementale et ruralité

Deux représentations du débat Sages précautions sur la santé environnementale nous ont été commandées. Ce débat questionne notre rapport à l’exposition volontaire ou non à divers agents chimiques ou biologiques (produits ménagers ou d’hygiènes corporelles, alimentation, pollution…) et aux risques potentiels liés. Nous irons à Chartres (28) et à Mulhouse (68) le jouer pour l’AG2R Touraine et Engie Axima.

IMG_3716La fin du mois d’octobre sera marquée par une tournée de trois dates pour la MSA Nord Pas-de-Calais à destination des agriculteurs. Nos comédiens iront au contact d’un public rural avec le spectacle Le stress est dans le pré afin d’évoquer avec eux les différentes sources de stress qui peuvent survenir dans et autour de leur métier. La ville d’Aubusson (23) verra également une représentation de ce débat théâtral grâce à la demande de la MSA Limousin.

À bientôt pour nos nouvelles aventures…

mai 2019

Mai couve l’herbe, et juin la prend.

Actualité Mai – Juin

La fin de ce mois d’avril annonce déjà les températures de l’été à venir et, même si chaleur rime souvent avec langueur, la compagnie a encore du pain sur la planche !

MAI

Le mois de mai sera marqué par une création pour la prestigieuse école de gastronomie Ferrandi, un partenaire régulier pour lequel nous avons déjà créé deux débats théâtraux. Celui à venir s’intitule  À votre service  et dépeint les difficultés auxquelles peuvent être confrontés les jeunes en cursus Service et Arts de la Table sur leurs lieux de stage. Trois représentations sont prévues sur le campus parisien de l’école.

Juste avant cette création, nous ouvrirons le mois avec deux débats théâtraux pour des élèves d’écoles primaires. Tout d’abord nous jouerons  Stooop !  dans la ville de Saint-Gratien. Ce spectacle permet d’aborder avec les plus petits les notions de harcèlement. Ensuite et pour continuer sur la lancée du mois d’avril, la Fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement nous a commandé huit représentations du débat théâtral Le goal s’appelait Julie  qui s’étaleront sur tout le mois. Ce spectacle traite des clichés filles/garçons et nous le jouerons pour des écoliers parisiens.

Pouliquen_Marion_Ligue_230317_HD-3706Crédit : Marion Pouliquen

Toujours dans la continuité du mois d’avril, nous poursuivons notre intervention autour du cyber-sexisme dans le cadre du projet Collèges pour l’égalité de la Mairie de Paris. Nous irons jouer Ondes de choc pour les élèves des collèges Claude Monet, Jules Ferry et Pierre Mendès France.

Puis nous irons en Seine-Saint-Denis, toujours à la rencontre d’élèves de collège, mais cette fois avec le débat théâtral Faut pas débloguer. Ce débat théâtral, que nous jouerons pour trois établissements différents, nous permettra de débattre des soucis adolescents et des premières consommations de drogues avec les jeunes sevrannais et sevrannaises.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec les élèves du Collège Agiot d’Élancourt, nous échangerons autour du harcèlement par le biais du débat théâtral  Trop c’est trop. En fin de mois, nous évoquerons la même problématique pour les Apprentis d’Auteuil de Meudon.

Le lycée Georges Braque d’Argenteuil nous a demandé trois interventions autour du thème de l’éducation affective et sexuelle. Les élèves de cet établissement pourront donc découvrir notre débat théâtral Pas si simple qui nous permettra d’aborder avec eux ces sujets.

Pour finir, la MSA Marne Ardenne Meuse nous convie à deux reprises, en mai et juin dans la capitale champenoise, pour deux représentations de  Pas d’épée pour Damoclès. Nous débattrons ainsi avec ses adhérents  de la prévention des cancers dits « évitables » et de la relation au dépistage.
Vous pouvez retrouver sur notre blog la retranscription d’un article paru l’année dernière dans le Bulletin d’Information de la MSA qui illustre le déroulé de l’événement auquel nous avions participé.

JUIN

Le mois de juin n’est pas en reste puisqu’il verra naître lui aussi une nouvelle création intitulée Sac de nœuds. Commandé par la MSA Picardie, ce débat théâtral aborde les conflits familiaux qui peuvent naître au sein d’exploitants agricoles : difficultés d’adaptation du conjoint à la réalité du métier, problème d’héritage et de transmission sont autant de thèmes abordés dans ce nouveau débat théâtral. L’objectif de la MSA Picardie est d’amener les familles en conflit à faire appel à une médiation familiale.

Si  les représentations pour les plus jeunes diminuent au mois de juin, il n’en va pas de même pour les représentations en direction des grands adolescents.

Le foyer de l’enfance Tandou qui accueille des mineurs isolés étrangers, en collaboration avec la Direction de l’Action Sociale de l’Enfance et de la Santé (DASES) de Paris nous a demandé de venir jouer Alter égaux. Ce débat théâtral nous permettra de parler de discriminations avec leurs jeunes spectateurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Direction de l’Action Sociale de l’Enfance et de la Santé (DASES) avec la Mission Métropolitaine de Prévention des Conduites à Risques nous demande également d’intervenir de nouveau avec notre débat théâtral Parfum de luxe. Ce spectacle aborde le phénomène des jeunes femmes mineurs en foyer pratiquant le michetonnage ou la pré-prostitution et nous le jouerons dans le cadre d’une journée de formation pour les professionnel.le.s sur l’accompagnement des adolescent.e.s dans la construction de leur vie affective.

La Protection Judicaire de la Jeunesse du Ministère de Justice nous fait intervenir pour la troisième année successive avec notre débat théâtral autour de la laïcité En toute(s)s conscience(s)  dans le cadre d’ateliers de la citoyenneté, en collaboration également avec le Mémorial de la Shoah. Nous interviendrons devant une quinzaine de mineurs suivis par la justice pour les faire réfléchir sur la tolérance, travailler sur la déconstruction de préjugés et développer leur esprit critique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous irons ensuite à Creil présenter au personnel militaire et civil de la Base aérienne 110 notre débat intitulé  La tournée autour du pot. Il sera  l’occasion de mettre le doigt sur les problèmes d’alcool au travail.

C’est ensuite dans le Tarn que nous nous rendrons puisque le CCAS de Castres nous a commandé une représentation de Changements de direction. À destination de publics âgés, ce spectacle  permet de discuter des problématiques  de  sécurité routière.

En dernier lieu, nous jouerons L’argent par la fenêtre dans la ville de Tonnerre. Ce débat s’intéresse à la précarité énergétique et nous le jouerons devant un public rassemblé par la Mutualité Française Bourgogne-Franche-Comté.

Argent fenêtre AliceBarbosa48Crédit : Alice Barbosa

Cette période sera aussi l’occasion de parler de sujets aussi variés que les relations filles/garçons et l’entrée dans la sexualité des collégiens, la prévention de l’usage des drogues, la santé environnementale ou encore la relation parents/assistantes maternelles…

À bientôt pour nos nouvelles aventures…

avril 2019

Avril à tes ruisseaux, rend le cours de leurs eaux.

ACTUALITÉ MARS – AVRIL

 

La fin de l’hiver est toujours synonyme d’effervescence pour la compagnie…

MARS

Nous avons ouvert le mois de mars avec une représentation de notre spectacle À bout de bras pour la Maison Associative de la Santé de Rennes. S’adressant aux aidants de personnes âgées dépendantes et de personnes en situation de handicap, ce débat théâtral était l’occasion de discuter des difficultés et des questionnements inhérents à cette problématique. Nous le jouerons également pour la Mutualité Française des Hauts-de-France à Sains-Richaumont en avril.

La municipalité de Rosny-sous-Bois nous avait réservé une représentation de notre débat théâtral La bonne entente pour les personnels de crèche, les éducateurs-trices et les auxiliaires avec lesquels nous avons pu débattre du vivre-ensemble en crèche et dans les lieux d’accueil Petite Enfance. À la suite de cette séance nous avons animé des ateliers de deux heures en sous-groupes pour prolonger et approfondir les questionnements ressortis lors du spectacle.

Les CLIC Bas-Normands avaient commandé pour leur part sept représentations de notre débat théâtral Changements de direction. Notre équipe a donc échangé avec les seniors des villes de Deauville, Urville, Lisieux, Trévières, Colomby-Anguery, Carpiquet et Vire pour les sensibiliser aux dangers de la route et à la nécessité de la prévention.

Capture d’écran 2019-01-17 à 14.13.52

La fin du mois de mars a été l’occasion de nous rendre dans les lycées Vincent Van Gogh d’Aubergenville (avec quatre représentations) et Louis Bascan de Rambouillet pour présenter à leurs élèves le spectacle Ondes de choc qui traite du cyber-sexisme chez les jeunes. Si les manifestations du sexisme sur internet sont virtuelles, les dégâts eux se font bien sentir dans la vie réelle… Comment y remédier ?

AVRIL

C’est aussi via le prisme du cyber-sexisme que nous participons au projet Collèges pour l’égalité de la Ville de Paris. Mi-avril, nous présenterons donc ce même débat, Ondes de choc, au collège Hector Berlioz de Paris afin de discuter avec les plus jeunes des pratiques sexistes qui peuvent avoir lieu sur Internet. À l’issue de cette représentation et dans le but d’aller plus loin dans la démarche de sensibilisation et de prévention, nous animerons deux heures d’atelier en classe entière. Les membres de l’équipe éducative participeront eux aussi à un atelier sur le thème du cyber-sexisme chez les jeunes. Quelle réaction apporter devant un jeune victime de cyber-sexisme ? Devant un jeune coupable de cyber-sexisme ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À la même période une tournée de quatre dates est prévue avec le spectacle Bien dans mes bottes. À la demande de la MSA Poitou, nous irons échanger avec des agriculteurs des communes de Montmorillon, Airvault, Vasle et Mirebeau autour des questions de communication au sein des exploitations agricoles.

Bien dans mes bottes Bazancourt-28Crédit : Alain Lantreibecq

Nous mettrons ensuite le cap vers la Nièvre pour présenter notre débat théâtral En toute(s) conscience(s). Mise en place avec le Centre Social Médio Banlay de Nevers, cette séance nous permettra d’échanger avec un public familial sur les manières de défendre le principe de laïcité quand les circonstances le mettent à mal ou quand il apparaît comme un principe injuste aux yeux de certains.

La Fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement fait encore appel à nos équipes pour des actions de prévention en école primaire avec six représentations de notre débat théâtral STOOOP ! sur la prévention du harcèlement et douze représentations de notre débat théâtral Le goal s’appelait Julie sur la sensibilisation aux clichés fille/garçon. Ces représentations s’étaleront sur la période avril-mai.

Pouliquen_Marion_Ligue_230317_HD-3735Crédit : Marion Pouliquen

Notre répertoire s’adresse aussi aux parents : initialement à destination des plus petits, le spectacle Chargement en cours vise à questionner l’usage des écrans des enfants de 6 à 10 ans et les dangers qui peuvent en résulter. C’est à l’école Pierre Grenier de Boulogne-Billancourt que nous irons présenter aux parents cette version adaptée de notre débat.
Nous jouerons également Le square des petits désarrois sur la question des relations parents/enfants de 3 mois à 6 ans à Saint-Rémy-lès-Chevreuse et à Saint-Berthevin.

Et bien d’autres débats théâtraux encore sur cette période, pour différents publics sur diverses thématiques : les usages de drogues en lycée, les bons usages du numérique, le bien-être/mal-être chez les jeunes, la vie affective et sexuelle des adolescents en collège et en lycée, le décrochage scolaire, les discriminations en milieu scolaire, le stress en milieu rural, le suicide chez les agriculteurs, la précarité énergétique, la santé environnementale, la question de l’intimité en EHPAD, les risques psychosociaux dans le monde du travail, la bonne alimentation à petit budget…

À très bientôt pour nos nouvelles aventures.

janvier 2019

Quand en janvier sort la charrue, bonne récolte est attendue.

ACTUALITÉ JANVIER-FÉVRIER

Nous commençons l’année avec un beau projet, une journée entière où nous vous invitons à venir nous rencontrer lors de la présentation de six de nos nouveaux débats théâtraux autour des personnes âgées.

LE JEUDI 7 FÉVRIER 2019
AU STUDIO RASPAIL, PARIS XIVe

 

DE 10H À 12H30 – DÉBATS THÉÂTRAUX À DESTINATION DES PUBLICS DE PROFESSIONNELS EN INSTITUTION ET À DOMICILE

LES ÉPATANTES
La prévention des risques professionnels des aides à domicile

LES JARDINS SECRETS
La préservation de l’intimité des résidents en EHPAD

LA VIE À PLEINES DENTS
L’hygiène bucco-dentaire des résidents en EHPAD

DE 14H30 À 17H – DÉBATS THÉÂTRAUX À DESTINATION DES PERSONNES ÂGÉES

CHANGEMENTS DE DIRECTION
La sécurité routière des personnes âgées

PAS D’ÉPÉE POUR DAMOCLÈS
La prévention des cancers dits évitables et la relation au dépistage

AU CREUX DE L’OREILLE
La perte d’audition des seniors, du dépistage à l’appareillage

Au Studio Raspail
216 bd Raspail 75014 Paris

Le nombre de places étant limité, merci de réserver à
secretariat@entreesdejeu.com ou au 01 45 41 03 43

Capture d’écran 2019-01-17 à 14.13.52

Par ailleurs, en janvier et février…

Deux créations

La Protection Judiciaire de la Jeunesse du Ministère de la Justice nous a demandé de créer Chaque mot dit compte, un débat théâtral pour les éducateurs PJJ afin de les préparer aux audiences des jeunes mineurs poursuivis pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

La Mutualité Française Bourgogne-Franche-Comté nous a commandé de son côté un débat théâtral sur comment bien vivre sa retraite qui accompagnera ces trois prochaines années ses ateliers à destination des retraités. La retraite en chantant aborde la question de la préparation à la retraite, du changement de vie occasionné par le départ en retraite, les problèmes du couple et des différences de rythme des conjoints, l’engagement bénévole et la relation aux enfants et petits-enfants.

Mais aussi…

Depuis 2015, nous travaillons avec l’école de gastronomie française FERRANDI Paris pour laquelle nous avons créé des débats théâtraux à destination de leurs élèves sur la question du stress et de la maltraitance lors des stages en restauration. Ce programme s’intensifie et nous jouons en janvier et février Chaud devant (3 représentations) et La bonne pâte (2 représentations) sur le site de Saint-Gratien (95). Nous avons également joué en décembre sur le site de Jouy-en-Josas (78). Les représentations sont données avant le départ en stage et suivies d’atelier de rétroaction en groupes restreints à leur retour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, et ce depuis 2014, nous intervenons sur un programme de lutte contre le harcèlement en collège dans différents établissements du 93 avec notre débat théâtral Trop, c’est trop !, dont en février des représentations au Collège Roger Martin du Gard d’Epinay, au collège Evariste Galois de Sevran, au collège Jean Zay de Bondy et au collège Neruda de Pierrefitte. Ce spectacle autour de la prévention du harcèlement en milieu scolaire se joue également sur cette période au collège les Molières, Les Essarts-le-roi (78), au lycée Paul Langevin, Sainte-Geneviève-des-Bois (91), au lycée du Parc de Vilgénis, Massy (91), au lycée Gaudier Brzeska, Saint-Jean-de-Braye (45), au lycée Pothier, Orléans (45), au Collège Claude Monet, Paris 13e, et pour des élèves de collège de la ville d’Orly (94).

Notre débat théâtral sur le décrochage scolaire, La chaise vide, va se jouer sur cette même période au lycée Jean-Baptiste Corot, Savigny-le-Temple (91), au lycée Jean-Pierre Vernant, Sèvres (92) et au lycée Paul Langevin, Sainte-Geneviève-des-Bois (91).

Affiche La chaise vide - copie

La Mission Métropolitaine de Prévention des Conduites à Risques (MMPCR), qui regroupe des professionnels de la Mairie de Paris (DASES) et du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis nous demande d’intervenir avec notre débat théâtral Parfum de luxe sur le michetonnage et la prostitution des mineurs lors d’une journée thématique « Accompagner des adolescent.e.s dans la construction de leur vie affective et sexuelle » pour professionnel.le.s de la protection de l’enfance.

Cette année encore, nous collaborons avec le REAAP 93 (Réseau d’Écoute, d’Accueil et d’Accompagnement des Parents) avec quatre représentations de notre débat théâtral Soif de réussite sur l’accompagnement de la scolarité des enfants par les parents dans les collèges Georges Brassens de Sevran, Jean-Pierre Timbaud de Bobigny, Rosa Luxemburg d’Aubervillers et La Pléiade de Sevran, et trois représentations d’Accrocs d’écrans sur les parents face aux bons usages du numérique des adolescent.e.s dans les collèges Jean Vilar de La Courneuve, Dora Maar de Saint-denis, Jacqueline de Romilly du Blanc-Mesnil et les Mousseaux de Villepinte.

Et bien-sûr, encore d’autres représentations de différents débats théâtraux pour divers publics…

 

novembre 2018

Tonnerre de novembre remplit le grenier. Tonnerre de décembre promet beaucoup de vent pour l’an suivant.

ACTUALITÉ NOVEMBRE-DÉCEMBRE

Cela devient une tradition : les fins d’année sont fort chargées en commandes et en représentations pour la compagnie et le quatrième trimestre de 2018 aura tenu toutes ses promesses de ce point de vue.
2019 se profile déjà à l’horizon avec beaucoup de nouveaux projets en vue et une présentation de certains de nos nouveaux débats théâtraux autour des personnes âgées le jeudi 7 février 2019 au Studio Raspail.

Nos créations :

Défi majeur, débat théâtral pour l’’ADAPEI de la Nièvre, à destination d’adolescents et jeunes majeurs en IME,  pour aborder leur rapport au corps, à la sexualité, à l’autonomie et leur entrée dans le monde adulte.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un précieux soutien, petite forme théâtrale pour L’UDAF du Val de Marne dans le cadre d’un colloque « Proches aidants : Quelles réalités, quelles capacités à agir ? » sur les problématiques des aidants et sur les difficultés de coordination des professionnels autour de la personne dépendante.

Participe présent, débat théâtral pour La Direction de l’Action Sociale, Enfance et Santé (DASES) de Paris, dans le cadre d’une journée de l’innovation sur la question de l’appel à la participation des usagers dans les dispositifs sociaux.

La moisson du lien, débat théâtral pour La MSA de Picardie  sur les questions du lien social et la relation d’aide dans le monde agricole, à Grandvilliers (60).

IMG_3899

En toute bonne foi, débat théâtral  pour Le Vicariat enfance et adolescence de Paris Nord, sur la question de l’autorité et de l’éducation bienveillante lors du catéchisme.

Quelques autres interventions :

Dans le cadre de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes et avec le soutien de la Déléguée départementale aux droits des Femmes et à l’égalité du Lot-et-Garonne, l’association Chrysalide 47 et le Réseau d’entraide 47 contre les violences conjugales, nous avons joué deux représentations de Silence, on frappe à Tonneins (47) et Bon-encontre (47).

La Mutualité Bourgogne Franche-Comté a organisé à Dijon (21) et à Besançon (25) deux soirées sur le thème « Le travail, c’est la santé » lors desquelles nous avons présenté notre débat théâtral Le coût de l’effort sur les risques psychosociaux et la souffrance au travail.

IMG_2095 copie 2

En collaboration avec l’Académie de Versailles, la Préfecture des Yvelines et la CAF des Yvelines, nous jouons sept représentations de notre débat théâtral Sur le qui-vive sur la prévention des phénomènes de radicalisation en milieu scolaire pour les adultes des communautés éducatives des collèges et lycées du 78.

La MSA Beauce Coeur de Loire a organisé une soirée sur la prévention du suicide en milieu rural, que nous avons introduite avec une représentation du débat théâtral Emile de père en fils.

Nous avons donné cinq représentations de Changement de direction sur la sécurité routière des personnes âgées pour la MSA Service Poitou à Civray, Lusignan, Dange-Saint-Romain (86) et Bressuire (79).

L’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, dans le cadre de son projet « théâtre-santé » au profit des collégiens et lycéens de son territoire, nous a commandé en novembre et décembre cinq représentations de Ondes de choc sur le cybersexisme, cinq représentations de Accrocs d’écrans sur les dangers du numérique, trois représentations de Trop, c’est trop ! sur la prévention du harcèlement en milieu scolaire, une représentation de Faut pas débloguer sur les premières consommations de drogues et une représentation de Jusqu’à plus soif  sur les phénomènes d’alcoolisation aiguë chez les lycéens.
L’agglomération nous demande également de venir jouer nos deux débats théâtraux autour de la radicalisation, Sur le qui-vive pour les adultes de la communauté éducative des collèges et lycées du secteur et Le courage à deux mains pour les travailleurs sociaux qui travaillent avec des jeunes.

À NOTER DÈS À PRÉSENT DANS VOS AGENDAS : jeudi 7 février 2019

RENDEZ-VOUS AU  Studio Raspail : 216 boulevard Raspail 75014 Paris pour la présentation de nouveaux débats théâtraux AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES

Le matin : 10h à 12h30 – débats théâtraux à destination des aidants professionnels de personnes âgées en institution et à domicile

Les jardins secrets, sur la préservation de l’intimité des résidents en EHPAD
Créé en collaboration avec l’AG2R La Mondiale Languedoc Roussillon

IMG_3269

La vie à pleines dents, sur les soins bucco-dentaires des personnes âgées en institution
Créé en collaboration avec la Mutualité française et Générations Mutualistes

Les épatantes, sur la prévention des risques professionnels des aides à domicile
Créé en collaboration le Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement des Combrailles

L’après-midi : 14h30 à 17h – débats théâtraux à destination des personnes âgées

Pas d’épée pour Damoclès, sur la prévention des cancers dits « évitables » et la relation au dépistage
Créé en collaboration avec la MSA Marne Ardenne Meuse

Au creux de l’oreille, sur la perte d’audition des personnes âgées, le dépistage et l’appareillage
Créé en collaboration avec Malakoff Médéric

Changement de direction sur la sécurité routière à destination des personnes âgées
Créé en collaboration avec le CCAS de Bois‐Colombes

IMG_0994

Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion.

octobre 2018

En octobre, s’il tonne c’est la nouvelle bonne

Enfin, l’actualité septembre/octobre

Depuis fin août, nous n’avons pas levé le pied, ce qui explique notre retard dans l’annonce de notre actualité … mais mieux vaut tard que jamais.

 

Comme chaque début de saison, nous commençons par un moment collectif de réflexion et de recherche.

Cette année, fin août, nous nous sommes regroupés autour de Floréal Sotto de l’association Les Zégaux pour réfléchir sur les discriminations et ses mécanismes, et les moyens de les représenter au théâtre.

 
Le mois de septembre a été comme tous les ans essentiellement consacré aux répétitions pour préparer l’année.
  
C’est aussi la période où nous jouons beaucoup  notre débat théâtral Jusqu’à plus soif, sur les phénomènes d’alcoolisation aiguë en milieu étudiant, avant les week-ends d’intégration : nous sommes ainsi intervenus à l’IMT Mines Alès, l’IMT Lille Douai, Supméca Paris, et auprès du Groupe ESC Troyes.
 

Les créations de la rentrée

  

En cette rentrée, nous avons été très sollicités pour des créations sur mesure sur les thèmes suivants :

 
Les familles d’accueil 
Le Conseil départemental des Yvelines nous a commandé un débat théâtral à destination des familles d’accueil :  Entre deux portes.
Il traite des difficultés que ces familles rencontrent lors de l’accueil de ces enfants et adolescents en souffrance.
 
La prévention des cancers dits « évitables»
Nous avons créé pour la MSA Marne Ardenne Meuse le débat théâtral Pas d’épée pour Damoclès à destination des seniors sur la prévention des cancers dit « évitables » et sur la relation au dépistage. Nous l’avons joué à la Foire de Châlons en Champagne.
Pas d 'épée pour Damoclès
L’épuisement professionnel des aides à domicile 
Le SMAD (Syndicat Mixte pour l’Aménagement et le Développement) des Combrailles nous a demandé un débat théâtral à destination des aides à domicile de personnes âgées, sur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer dans l’exercice de leur métier. Les épatantes a été joué à St Gervais d’Auvergne.
 
La perte d’audition des personnes âgées 
À la demande de Malakoff Médéric, nous avons créé le débat théâtral Au creux de l’oreille sur la question de la perte d’audition des personnes âgées, le dépistage et l’appareillage.
20181009_154242
Aides aux aidants familiaux de personnes en situation de handicap et de personnes âgées
Chaque année, des services municipaux en charge des personnes âgées et des personnes en situation de handicap nous demandent un débat théâtral sur l’aide aux aidants à destination de ces deux publics. Nous pouvons maintenant leur proposer le débat théâtral A bout de bras, qui propose des situations qui s’adaptent et aux aidants de personnes âgées et aux aidants de personnes en situation de handicap.
 
 

Nos représentations autour des Personnes âgées

 

Journée Mondiale, Alzheimer, Semaine Bleue, Journée des Aidants… autant d’occasions pour organiser des débats théâtraux de prévention à destination des personnes âgées :
 
Point(s) d’appui sur l’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes
  • AG2R Reunica à Ermont (95)
  • Plateforme d’accompagnement et de répit des aidant Oise Est, à Pontpoint (60)
  • Plateforme d’accompagnement et de répit des aidants de Boulogne-Billancourt (92)
  • Mutualité Française Auvergne-Rhône-Alpes, à Brioude (43) et Aurillac (15)
  • Groupe B2V, Aubervillers (93)
dsc06702-copie
 
Par-dessus tête sur l’aide aux aidants de personnes malades d’Alzheimer
  • CLIC pays d’Auge Nord, à Cabourg (14)
  • Centre hospitalier de Bar-sur-Seine (10)
 
Du côté de la vie sur le maintien à domicile des personnes âgées
  • ADMR – Fédération du Val d’Oise, à Margency (95)
  • Malakoff Médéric Retraite Arrco, L’Isle Adam (95)
 
C’est gentil à vous d’être passé me voir sur l’isolement des personne âgées
  • CLIC Sud Mance, à Brecey
  • CLIC Alli’âges, Acigné (35)
  • MDA D’Eure et Loir, à Dreux et à Chartres (28)
  • Communauté de Communes Granville Terra, Yquelon (50)
 
Péchés mignons sur la prévention des comportements addictifs des seniors
  • Malakoff Médéric Retraite Arrco, Saint-Mesme (78)
 
Les lendemains qui chantent sur la conjugalité et la sexualité au moment de la retraite
  • AG2R La Mondiale, à Genas (69)
  • Communauté de Communes Les Crêtes Préardennaises, à Charbogne (08)
  • CLIC du Nord Rémois, Les Petites-Loges (51)
 
Excès de confiance sur les arnaques à la fausse qualité
  • Centre Social Arc-en Cile, à Dugny (93)
 
Mes nuits sont trop courtes sur les problèmes de sommeil des personnes âgées
  • Mutualité Française Auvergne-Rhône-Alpes, à Vorey (43)
P4031655 coupée
 
L’argent par la fenêtre sur la précarité énergétique
  • Réseau Gérontologique et Mémoire de l’Aube (REGEMA) à Romilly-sur-Seine (10)
  • CCAS de Massy (91)
  • CLIC du Marais, à Gorges (50)
 
À petits pas sur la prévention des accidents domestiques des personne âgées
  • SOliHA Côte d’Or, à Talant et Semur-en-Auxois (21)
  • CARSAT Nord Picardie, à Villeneuve d’Ascq (59)
  • ADAR, à Figeac (46)
 
Changement de direction sur la sécurité routière des personne âgées
  • MDA D’Eure et Loir, à Chateaudun et Nogent-le-Rotrou (28)
  • CLIC Orgyvette et CCAS de Marcoussis (91)

Capture d’écran 2018-10-10 à 11.07.03

 

Et encore d’autres représentations, pour d’autres publics…

 
À très bientôt.
 

 

juillet 2018

De juillet, la chaleur fait de septembre la valeur

ACTUALITÉ JUILLET – AOÛT

La pause estivale arrive…

Les décors sont rangés, les costumes nettoyés et les voitures garées… sauf pour une équipe d’irréductible comédien.ne.s. qui fera les quelques dates de l’été pour la Mutuelle des Douanes.

Comme chaque été depuis plus de quinze ans, la Mutuelle des Douanes nous demande d’intervenir dans certains de leurs centres de vacances pour des publics d’enfants ou d’adolescents.

Nous allons jouer en juillet et en août :

  • Pour des jeunes de 12 / 13 ans en camp de vacances à l’île d’Arz (56), notre débat théâtral Atomes crochus sur les relations filles – garçons et l’entrée dans la sexualité.

Atomes crochus

  • Pour les plus jeunes (6-10 ans) au Domaine de Chalès, à Nouan-le-Fuzelier (41) une création sur mesure, Chargement en cours, sur les dangers des écrans et du numérique.

Chargement en coursEn cinq scènes, notre nouveau débat théâtral Chargement en cours permettra de faire réfléchir le jeune public sur les thématiques suivantes :

1. Tout, comme elle !
Comment aider une copine à se détacher de l’influence envahissante d’une « star youtubeuse »  ?

2. Des images dans la tête
Comment se protéger de certains contenus violents, qui peuvent être présents même dans les dessins animés à destination des plus jeunes, et qui peuvent perturber certains enfants .

3. Contact inconnu
Comment se méfier des rencontres virtuelles sur Snapchat et des échanges avec des inconnus ?

4. Des trucs de garçon ?
Comment empêcher le cyberharcèlement d’une fille qui aime jouer à des jeux vidéos de « garçon » ?

5. Privation
Comment gérer l’addiction aux écrans ?

Nous nous retrouvons pour une nouvelle saison en septembre, et d’ici là, nous vous souhaitons un très bel été.

mai 2018

Au mois de mai, la chaleur de tout l’an fait la valeur

ACTUALITÉ MAI – JUIN

Une actualité qui reste dynamique malgré les nombreux ponts, les grèves SNCF et la fin de saison qui s’approche.

Avec la création de deux débats théâtraux sur mesure :

  • Une à destination des personnels des crèches de la ville de Chatou, sur les postures professionnelles, le rapport aux enfants, aux parents et les relations entre collègues.
  • Une à destination des personnels et des résidents en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Béziers, pour AG2R La mondiale Languedoc-Roussillon sur la question de l’intimité.

Également, nous reprenons, auprès de professionnels, le débat théâtral Parfum de luxe, sur la question du michetonnage chez les jeunes femmes en centre d’hébergement. Nous allons compléter ce débat théâtral avec une situation de prostitution adolescente.

Nous jouons, par ailleurs, les débats théâtraux suivants :

Pour les enfants

  • Le goal s’appelait Julie, sur les clichés fille/garçon, six représentations pour la fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement.
  • D’égal à égal, sur les valeurs de la République, deux représentations pour la mairie de Viroflay.

Pour les élèves de collège et lycée, en Ile -de–France, à Nevers et à Ahun (23) :

  • Coups de pression, quatre représentations sur les violence(s), le respect et la tolérance,
  • Alter égaux, trois représentations sur la prévention des discriminations chez les adolescent.e.s,

thumb_P2073785_1024

thumb_P6140346_1024

  • Abus d’excès, sur la prévention de l’abus et de la perte de contrôle dans l’usage des drogues, pour des jeunes en mission locale à Nemours (77).
  • Les mots qui fâchent, sur la gestion de la violence verbale en collège et lycée avec la MSA du Limousin pour l’équipe éducative du lycée agricole d’Ahun (23).
  • Chaud devant, sur les problèmes rencontrés lors des stages en restauration pour des élèves de L’Ecole de gastronomie Ferrandi, Paris.

Pour les parents

  • Anges ou démons ? sur la question de l’autorité avec les 5-10 ans avec la mairie d’Aubergenville (78).

Pour les animateurs en relation avec des jeunes

Pour les personnes âgées

  • Point(s) d’appui, sur l’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes pour Malakoff Médéric à Noisy-le-Sec (93) et pour le CLIC des Sources à Pontfaverges (51),
  • C’est gentil à vous d’être passé me voir !, sur l’isolement des personnes âgées pour Malakoff-Médéric à Boulogne-Billancourt (92),
  • Péchés mignons, sur les comportements addictifs des seniors pour Malakoff Médéric à Argenteuil (95),
  • Du côté de la vie, sur le bien-être et le maintien à domicile des personnes âgées pour l’EHPAD de Sainte-Féréole (19),
  • Une tournée de quatre dates d’Excès de confiance, sur les arnaques à la fausse qualité pour la Mutualité Française de Tarn et Garonne (82), à Caylus, Beaumont de Lomagne, Campsas et Vazerac,
  • Mes nuits sont trop courtes, sur les problèmes de sommeil des personnes âgées pour la Mutualité Française Rhône Alpes à Saint-Flour (15) et à Yssingeaux (43).

thumb_Mes nuits_1024

Pour les agriculteurs

  • Bien dans mes bottes, sur la communication au sein des exploitations agricoles organisé par la CUMA d’Evaux-les-Bains (23).

Pour les assistantes maternelles

  • A bras ouverts, sur la relation assistantes maternelles-parents avec le personnel du service Petite Enfance de la mairie de Gif-sur-Yvette (91).

En tout public

  • Sages Précautions ?, sur la santé environnementale pour le Pays Médoc à Lesparre-Médoc (33) et pour le Conseil Départemental de Haute Garonne à Toulouse (31),
  • Le coût de l’effort, sur les risques psychosociaux et la souffrance au travail pour la Mutualité Française Grand Est à Kaysersberg (68), et pour l’Armée de l’Air à La Base Aérienne de Creil (60),
  • L’argent par la fenêtre, sur la précarité énergétique, pour le Fond de Solidarité Logement à Mouchard (39), pour AG2R à Mérignac (33), pour la CARSAT Nord Est à Sézanne (51), pour AG2R Reunica ARRCO à Malaunay (76), et pour PRO BTP à Nueil-les-Aubiers (79).

thumb_ApF_1024

A très bientôt pour la suite…

 

 

 

 

 

 

mars 2018

En mars, quand le merle a sifflé, l’hiver s’en est allé

UNE ACTUALITÉ BIEN DENSE POUR CE PRINTEMPS…

Autour de la journée internationale des droits des femmes, nous allons jouer :
Notre débat théâtral Le mur de verre, sur l’accès des femmes à des métiers dit-masculins, pour la Mairie de Clichy-sous-Bois (93).
Notre débat théâtral Le goal s’appelait Julie, sur les clichés fille / garçon pour des enfants de 6 à 8 ans en centre de loisirs, pour la Mairie de Liancourt (60).

#StopCybersexisme
Notre débat théâtral Ondes de choc, de prévention du cybersexisme, que nous avons créé avec la collaboration du Centre Hubertine Auclert est repris à l’initiative du Conseil départemental du Val-de-Marne dans trois collèges : les collèges Amédée Laplace de Créteil, Camille Pissaro de La Varenne Saint-Hilaire et Paul Valéry de Thiais (94).
Nous le jouerons également dans la cadre de l’appel à projet de la Ville de Paris « Collèges pour l’égalité » aux collèges Pierre Mendés France – Paris 20,  Jean-Baptiste Poquelin – Paris 1er, Jean de la Fontaine- Paris 16 et Jules Ferry – Paris 9. Nous accompagnons ces représentations par un atelier de sensibilisation au cybersexisme avec les adultes de la communauté éducative, et une reprise de 2h en atelier avec chaque classe pour approfondir le questionnement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lutter contre le harcèlement, la violence et les discriminations
Notre débat théâtral Stooop !, de prévention du harcèlement pour les enfants de 8 à 10 ans sera joué à l’école du Plateau à Sucy-en-Brie (94).
Notre débat théâtral Trop, c’est trop !, de prévention du harcèlement pour les élèves de collège et de lycée va être joué au collège Desnod d’Orly (94), au lycée Gaudier Brzeska de Saint-Jean-de-Braye (45), au collège Claude Monet de Paris 13, au collège Evariste Galois de Sevran (93), au lycée Internationale de Saint-Germain-en-Laye (78).
Notre débat théâtral Coups de pression, sur la violence, la tolérance et le respect sera présenté aux élèves du du lycée André Malraux de Montataire (60) et au collège Saint-André de Nogent-sur-Marne (93).
Notre débat théâtral Alter égaux, pour lutter contre les discriminations sera joué au collège Guettard d’Etampes (91).

Prévention des usages de drogues
Notre débat théâtral Faut pas débloguer sur les premiers usages de drogues pour les élèves de collège sera joué au collège Saint-André de Nogent-sur-Marne (93)
Notre débat théâtral #TakeCare sur la prévention de l’usage de drogues pour les élèves de lycée va être joué au lycée du Bellay d’Angers (49), au lycée Claude Monet de Paris, au lycée pilote Innovant de Jaunay-Clan (86), au lycée Jean Rostand de Mantes-la -Jolie au lycée Antonin Carême de Savigny-le–Temple (77).

EDJ-#TC-LA FETE 1 copie

Les risques psychosociaux au travail
Notre débat théâtral Le coût de l’effort sera joué pour la Mutualité française Grand Est à Saint-Dizier (52) dans le cadre d’une action « Le travail, c’est la santé ? », et pour les personnels du Ministère des armées du secteur de Versailles avec trois représentations.

Du côté des parents
Notre débat théâtral Soif de réussite sur l’accompagnement de la scolarité des enfants par les parents sera joué pour le Centre social Les possibles à Mayenne (53), au lycée Bury Rosaire de Margency (95), et, en collaboration avec le REAAP du 93, au collège Romilly du Blanc-Mesnil (93), au collège Sisley de l’Ile-Saint-Denis (93)  et au collège les Mousseaux de Villepinte (93).
Notre débat théâtral La mauvaise pente sur la communication parents/adolescent va être présenté au collège Joséphine Baker de Saint-Ouen (93).
Notre débat théâtral Accrocs d’écrans sur les jeunes face aux dangers des écrans sera joué devant les parents du collège La Pléiade de Sevran (93), également en collaboration avec le REAAP du 93.

P2110060

Du côté des seniors
Notre débat théâtral C’est gentil à vous d’être passé me voir, sur l’isolement des personnes âgées, pour le CLIC Orgessonne de Ballancourt (91), pour Malakoff Médéric à Caudry (59) et une tournée de 7 représentations en Normandie pour les CLIC de Caen, Vire, Deauville, Le Molay-Littry, Livarot, Falaise et Luc-sur-Mer (14).
Notre débat théâtral Mes nuits sont trop courtes, sur la question du sommeil des personnes âgées, pour Malakoff Médéric à Garges-lès-Gonesse (95).
Notre débat théâtral Péchés mignons, sur les addictions des personnes âgées, pour la Mairie d’Herblay.
Notre débat théâtral Pour le restant de mes jours, sur l’entrée en établissement, pour le CLIC de Bressuire à Nueil-les-Aubiers et à Moncoutant (79).

C'est gentil 2

À l’hôpital
Notre débat théâtral Actes de présence sur la bientraitance des patients à l’hôpital en gérontologie, pour des élèves infirmièr.e.s de l’IFPP de Dreux (28).
Notre débat théâtral Maux de toilette sur la prise ne compte de la douleur lors des soins de toilette à l’hôpital, pour les Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien.

DSC_0008 copie

Et d’autres représentations encore…

février 2018

Février, un mois vers l’égalité et l’altérité

Nous vous invitons le mercredi 7 février à 14h30 à venir découvrir deux de nos nouveau débat théâtraux :

Alter égaux, sur la prévention des discriminations chez les jeunes

La vie du bon côté, malgré tout, sur les difficulté au quotidien des personnes en situation de handicap

Lycée Louis Le Grand
Amphithéâtre Patrice Chéreau
123, rue Saint Jacques 75005 Paris

Cette rencontre a pour objectif de présenter des outils au service de vos actions de prévention.

Invitation réservée aux professionnel.le.s

Le nombre de places étant limité, nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer votre venue à contact@entreesdejeu.com .

Aff_AlterEgaux2018_BD

 

novembre 2017

Brouillard en novembre, l’hiver sera tendre.

Un démarrage de saison très dense avec neuf créations sur mesure en trois mois :

  • Pour l’AFAD, création du débat théâtral Poteaux indicateurs sur l’évolution des métiers à domicile (TISF et aides à domicile), Paris 12

AFAD 2-2017

  • Pour l’AP-HP, deux créations pour le personnel soignants : 1) un débat théâtral sur la Qualité de vie au travail à l’hôpital public Aux petits soins, les grands remèdes – 2) un débat théâtral sur les soins de toilette à l’hôpital et la prévention de la douleur Maux de toilette, Paris 12
  • Pour la MSA Picardie, création du débat théâtral Le cœur de l’Ham sur Le bénévolat, Ham (80)
  • Pour la CFA de la Marne, création du débat théâtral Le Béaba sur La bienveillance dans la relation à l’enfant pour les professionnelles de la petite enfance, Epernay (51)
  • Pour l’Ecole Ferrandi Paris, création du débat théâtral La bonne pâte sur les problèmes rencontrés lors des stages en boulangerie et pâtisserie, Paris 6
  • Pour l’association AMI Services 95, création de saynètes à l’occasion de leur 30 ans pour illustrer leur mission de mise à disposition de personnels en voie de réinsertion, Eaubonne (95)
  • Pour l’association À domicile 45, création du débat théâtral À point nommé sur la relation des aides à domicile et des familles, Orléans (45)
  • Pour les MAIA du Val d’Oise, création d’un débat théâtral sur la cohérence et la coordination des interventions autour des personnes âgées, Cergy (95)
 

Et également plus de 120 représentations de débats théâtraux en France entière, dont :

  • Une dizaine de représentations de Jusqu’à plus soif pour les étudiants de Grandes Écoles, sur les phénomènes d’alcoolisation aiguë en milieu étudiant
  • Huit représentations de Sur le qui-vive sur la prévention des phénomènes de radicalisation en milieu scolaire pour les adultes de la communauté éducative, pour la Préfecture des Yvelines et l’académie de Versailles, et pour la Préfecture du Val de Marne et l’académie de Créteil
  • Une semaine de tournée en Pays de Loire de Bonne chère, pas cher sur Bien se nourrir à petit budget, pour la MFPL
  • Diverses représentations de débats théâtraux pour des personnes âgées dans le cadre de la semaine bleue, essentiellement commandées par des caisses de retraites complémentaires, des CLIC et des CCAS
  • Des représentations autour des Valeurs de la Républiques pour la Préfecture du Val d’Oise dans des collèges et lycées du 95 : En toutes consciences sur la laïcité, D’égal à égal sur la Valeurs de la République et Alter égaux sur la lutte contre les discriminations
  • Une tournée dans le Bas-Rhin de notre nouveau débat théâtral sur la sécurité routière pour les adolescents, Tenue de route

IMG_0658[1]

  • Une tournée d’une quinzaine de représentations sur des différents sujets de prévention dans des collèges et lycées de la Communauté d’Agglomération Maubeuge – Val–de-Sambre
  • Des représentations de notre débat théâtral sur les violences faites aux femmes, Silence, on frappe ! à Paris 15, Pontault-Combault (77), Paimpol (22) autour de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 

 Et ce n’est qu’un début…

À très bientôt pour la suite de nos activités.

 

juin 2017

S’il pleut en juin, le jardinier ronge son poing

Un mois tourné vers les personnes âgées :
Une représentation du débat théâtral de Pour le restant de mes jours, sur l’entrée en maison de retraite, pour AG2R, à Saint-Jean-de-Védas (34).
Une représentation de Points d’appui, sur l’aide aux aidants pour le CCAS de Tremblay-en-France (93).
Une deuxième représentation de Mes nuits sont trop courtes, sur le sommeil des personnes âgées, pour la Mutualité Française Auvergne Rhône-Alpes, à Monistrol-sur-Loire (43).
Et enfin une représentation du débat théâtral Excès de confiance, sur les arnaques aux personnes âgées, pour Malakoff Médéric, à Garges-les-Gonesse (95).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Mairie de Viroflay nous fait intervenir chaque année depuis 2012.
Cette année, nous sommes allés à la rencontre d’élèves de CM2 avec notre débat théâtral sur les valeurs de la République, D’égal à égal.

Dernière représentation avant l’été pour les apprentis de l’Ecole des métiers de la bouche, Ferrandi de Chaud devant, pour aborder la question du stress lors des stages en restauration.

Le lycée Cassini, de Clermont-de-l’Oise (60) nous a de son côté sollicité pour deux représentations de Comment ça va ? sur le mal-être à l’adolescence et la prévention du suicide.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nièvre Habitat nous demande d’intervenir dans un de ses quartiers avec notre débat théâtral Trop chers voisins sur les conflits de voisinage dans les habitats collectifs.

Nous allons également intervenir à Sevran, auprès d’élèves du Collège La Pléiade avec Trop, c’est trop, sur la prévention du harcèlement en milieu scolaire, et auprès de jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire avec Coups de pression, sur la violence et la tolérance, avec la Mission Locale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mai 2017

En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

Encore un mois bien chargé  et nous nous en réjouissons.

Les créations du mois :

1. À la demande de la MSA Picardie, nous avons créé un débat théâtral sur le quotidien des personnes en situation de handicap, La vie du bon côté, malgré tout que nous avons joué à Péronne (80).

2. Pour la MSA Marne Ardenne Meuse, nous avons créé  un débat théâtral sur les postures des élus de la MSA face au mal-être des assurés sociaux sur leur territoire. Après un travail d’ateliers où nous avons été à l’écoute des difficultés qu’ils rencontrent, nous avons monté sur le vif cinq courtes saynètes pour les amener à définir des pistes de solutions.

3. L’AP-HP nous demande d’illustrer la remise de prix  de leur concours intitulé «Les Trophées Patients». L’objet de ce concours est de récompenser des actions et expériences innovantes mises en place par des équipes hospitalières et/ou associatives afin d’améliorer la qualité de vie des patients : l’accueil du patient à l’hôpital, son accompagnement tout au long de son séjour, anticiper sa sortie…

C’est aussi le mois des parents avec :
– Notre débat théâtral sur l’accompagnement de la scolarité des enfants par les parents, Soif de réussite, à Montreuil (93) et à Sainte-Menehould (51)
– Notre débat théâtral sur les parents face à l’utilisation du numérique des adolescents, Accrocs d’écrans, à Gennevilliers (93)
– Notre débat théâtral sur les parents face au mal-être de leur adolescent, Vague alarme, à Clamart (92)
– Notre débat théâtral sur la question de l’autorité avec les 5 à 10 ans, Anges ou démons, à Boulogne (92)

Anges

Encore quelques dates pour le CRIPS dans le cadre de Prév’en scène sur l’éducation affective et sexuelle des adolescents avec notre débat théâtral Pas si simple, et sur la prévention des consommations de drogues avec #Take Care dans les lycées et CFA d’Ile-de-France. C’est la dernière année que le programme Prev’en scène existe, le Crips ne finançant plus de débats théâtraux de prévention dans les lycées et CFA d’Ile-de-France.

Et enfin une matinée d’échange et de présentation de nos débats théâtraux autour du harcèlement avec la Fédération de Paris de la ligue de l’enseignent, en présence d’associations de lutte contre le harcèlement COMPLET
Stooop ! sur la prévention du harcèlement en école primaire
Trop, c’est trop ! sur la prévention du harcèlement en collège et lycée
Ondes de choc sur la prévention du cybersexisme

DSC01419

avril 2017

Au moment où commence avril, l’esprit doit se montrer subtil !

Encore un mois bien chargé, malgré les vacances scolaires, avec une bonne quarantaine de représentations, tous publics confondus.

Un mois d’avril qui a commencé avec la création d’un débat théâtral pour la Mutualité Française Auvergne Rhône-Alpes (MFARA) sur les problèmes de sommeil des personnes âgées, Mes nuits sont trop courtes, que nous avons joué le 4 avril au Puy-en-Velay (43) et que nous allons reprendre en juin et en 2017/2018 dans l’Allier, Le Puy de Dôme et le Cantal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons joué notre débat théâtral Pas si simple sur l’éducation affective et sexuelle des jeunes pour le Défenseur des Droits devant une quinzaine de jeunes du Réseau européen des Défendeurs des enfants (ENOC) regroupés pour réfléchir ensemble toute la semaine sur ce sujet et formuler une liste de recommandations.

Nous reprenons Le goal s’appelait Julie sur les clichés fille-garçon pour des enfant de 7 à 10 ans pour le Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement, avec 12 représentations.

Le SIST BTP de Seine et Marne fait de nouveau appel à notre débat théâtral Consignes en béton sur la sécurité au travail dans le BTP à destination d’apprentis en CFA dans le cadre d’action de prévention.

P2170080
Depuis plusieurs années, le lycée International de Saint-Germain-en-Laye nous fait venir avec trois représentations de notre débat théâtral Comment ça va ? sur la prévention mal-être des jeunes et les risques suicides.

Nous allons reprendre pour des parents de Versailles et de Gennevilliers notre débat théâtral Le square des petits désarrois sur la relation parents / enfants de 3 mois à 6 ans.
Nous continuons de tourner notre nouveau débat théâtral Ondes de choc sur la prévention du cybersexisme avec le Centre Hubertine Auclert en lycée et collège….

DSC01412

mars 2017

En mars, quand le merle a sifflé, l’hiver s’en est allé

Un mois de mars très chargé, avec 103 représentations dont :

Deux nouvelles créations

1. Stooop ! sur le harcèlement à l’école primaire
La Fédération de Paris de la ligue de l’enseignement nous a commandé un nouveau débat théâtral sur le harcèlement à l’école primaire pour les élèves de CE2, CM1 et CM2. Nous allons faire 10 représentations de Stooop ! pour des élèves de classes de CE2 de Paris.

Unknown

2. Alter égaux sur les discriminations au collège
Nous avons créé Alter égaux, un débat théâtral sur les discriminations au collège à la demande de la Ville de Paris dans le cadre de son appel à projet « Collèges pour l’égalité ».
Nous le jouons au collège Claude Monet, Paris 12 pour des élèves de 4e et au collège Jules Verne, Paris 12 pour des élèves de 5e.

Une commande ponctuelle
L’Association Pour le Couple et l’Enfant en Val-de-Marne (APCE 94), qui effectue un travail de prévention sur les dysfonctionnements des couples et des familles, nous a demandé de créer des scènes pour expliquer aux élus et à ses partenaires institutionnels les différents dispositifs d’accompagnement qu’elle a mis en place dans le cadre de ses missions : médiation familiale, espace d’accueil et conseil conjugal et familial.

Et encore…

Des représentations de Ondes de choc sur la prévention du cybersexisme avec le Centre Hubertine Auclert  au collège Plaisance de Créteil (94), au lycée Fragonard de l’Ile Adam (95) et au lycée Berthelot de Pantin (93).

DSC01397

Pour le REAAP 93, dans le cadre des actions sur la parentalité
1. Soif de réussite sur l’accompagnement des parents dans le travail scolaire de leurs enfants au collège Langevin de Drancy.
2. Accrocs d’écrans sur les adolescents face au dangers des écrans à destination des parents au collège Pierre Curie de Bondy, collège République de Bobigny, collège Joliot Curie de Pantin et collège Anatole France des Pavillons sous Bois.

DSC_0498

Des Reprises

  • notre débat théâtral Trop chers voisins sur les troubles du voisinage en habitat collectif pour le centre Social Maison pour tous, Coulaines (72).
  • notre débat théâtral Un nouveau départ sur la valorisation des lycées professionnels pour un forum de l’orientation organisé par le PIJ de Villebon-sur-Yvette (78).

Et bien d’autres spectacles de notre répertoire.

février 2017

Février est de tous les mois, le plus court et le plus mâtois

Pour bien commencer le mois de février, il y a eu, bien-sûr, la présentation de deux de nos débats théâtraux à destination des seniors devant une centaine de professionnels réunis le 1er février au studio Raspail à Paris : Péchés mignons, sur les comportements addictifs des personnes âgées et Les lendemains qui chantent, sur la conjugalité et la sexualité au moment de la retraite.

Nous avons joué également au début de ce mois une version renouvelée du Stress est dans le pré sur les situations de stress en milieu agricole, pour la MSA Côtes Normandes.

L’école française de gastronomie Ferrandi de Paris, nous a demandé par ailleurs de reprendre le spectacle  Chaud devant créé  l’an dernier, à destination des apprentis manageurs et restaurateurs, pour débloquer la parole sur les problèmes du stress et de la maltraitance lors des stages professionnels.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En collaboration avec le Centre Hubertine Auclert, nous allons jouer Ondes de choc sur la prévention du cybersexisme dans un collège à Nogent-sur-Marne et dans un lycée à Paris 18e.
DSC01404

Les créations du mois

Nous intervenons pour la MMPCR (Mission Métropolitaine de Prévention des Conduites à Risques) lors du colloque « Comment Prévenir le michetonnage, une conduite à risques pré-prostitutionnelle ? » avec une scène de débat théâtral sur le sujet intitulée Parfum de luxe.

Dans le cadre d’une journée de réflexion sur les postures professionnelles d’accueil des parents organisée par la CAF de l’Allier, nous jouerons le jeudi 16 février, Le juste équilibre à Montmarault (03) devant un public de travailleurs sociaux.

La MSA d’Auvergne nous a sollicités une nouvelle fois pour la création d’un débat théâtral sur le monde agricole et ses difficultés. Les pieds sur terre sera joué le vendredi 17 février à Issoire (63) pour des exploitants agricoles, des salariés et le tout public.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et enfin, suite au projet vidéo sur la prévention du suicide à l’hôpital public, l’AP-HP nous a demandé de créer un nouveau support pédagogique vidéo sur le sujet de l’Identito-vigilance, à destination des personnels des hôpitaux.

janvier 2017

Janvier sec et sage est un bon présage…

Nous vous souhaitons une agréable année 2017, avec tous les plaisirs de la vie…
Mais sans excès !

Et pour bien démarrer ensemble cette nouvelle année,
nous vous invitons à venir découvrir deux débats théâtraux à destination des seniors

LE MERCREDI 1er FÉVRIER 2017 de 14h30 à 16h30
Péchés mignons sur les comportements addictifs des seniors
Les lendemains qui chantent sur la conjugalité et la sexualité au moment de la retraite
Au Studio Raspail, 216 boulevard Raspail 75014 Paris
Merci de confirmer votre présence à contact@entreesdejeu.com
(Présentation réservée aux professionnels)

unknown-1
En janvier, c’est aussi… 120 représentations dont :

La première de Ondes de choc sur la prévention du Cybersexisme avec le Centre Hubertine Auclert pour le collège Tanguy de Champigny.

Pour la deuxième année consécutive, dix représentations de D’égal à égal, sur les valeurs de la République, à destination d’enfants de 10 à 12 ans pour la Fédération de la Ligue de l’enseignement de Paris.

Cinq représentations de En toute(s) conscience(s) sur la laïcité et la tolérance pour les adolescents pour : le collège Cartier de Issou (78), le lycée Charles de Gaulle de Paris 20e et le CRDSU de Vennissieux (69).

p3250074

Deux représentations du Stress est dans le pré sur le stress en milieu rural pour la chambre d’agriculture de la Loire (42).

Une deuxième représentation de la nouvelle création J’y ai pourtant droit, sur l’accès au soins des personnes en situation de précarité, pour la Mutualité Française Champagne Ardenne, à Reims.

Et pour le Crips, Pas si simple… mais pas si compliqué non plus sur l’éducation affective et sexuelle (55 représentations) et #TakeCare sur la prévention des consommations de drogues chez les adolescents (24 représentations), qui se jouent toujours dans les lycées et CFA d’Ile-de-France dans le cadre du programme Prev’en scène.

décembre 2016

Vent d’Octobre, pluie de Novembre font bon Décembre

Le mois de décembre sera l’occasion de deux nouvelles créations sur mesure dont les représentations auront lieu dans les Yvelines :

1. Le Conseil Départemental des Yvelines et l’association IPT Oppelia nous ont demandé  de  créer  des  saynètes  pour  illustrer la 4e journée départementale « Protection maternelle et infantile & Planification familiale » pour  plus de 300 professionnels, dont les agents des centres de Protection maternelle et infantile et de Planification familiale.

2. L’Inspection académique des Yvelines  nous a commandé un débat théâtral sur la prévention de la radicalisation à destination des assistantes sociales, des infirmières et des Conseillers Principaux d’Education. Sur le qui-vive va se jouer trois fois sur trois sites du département. Il met en scène une jeune fille, Soumia, qui semble en voix de radicalisation : comment juger de la gravité de la situation et à partir de quel moment faire un signalement  ?

Et également :

Pour la troisième année consécutive, nous jouons C’est pas de la comédie, un débat théâtral sur la prévention de la douleur de l’enfant lors de soins à l’hôpital, pour l’association Pédiadol, à l’Hôpital Saint-Antoine, Paris 12.

sam_6209

Le RAM (Relais d’Assistantes Maternelles) de Saint-Pierre-du-Peray (91) nous invite à donner une représentation du débat théâtral A bras ouverts, pour aider les assistantes maternelles à se questionner sur leurs relations parfois compliquées avec certains parents.

Le groupe APICIL nous commande une représentation de Péchés mignons à Divonne-les-Bains (01) sur les addictions des personnes âgées.

Silence on frappe, sur la prévention des violences faites aux femmes se jouera pour la Mairie de Trappes (78) dans le cadre d’actions autour de la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

En toute(s) conscience(s), notre débat théâtral sur la laïcité et la tolérance se joue, ce mois-ci, à Montreuil (92), Noyon (60), Château-Thierry (02), Bourg-en-Bresse (01) et Boulogne (92) pour des adolescents de collège et lycée.

Nous jouerons quatre représentations du débat théâtral Le stress est dans le pré sur le stress dans les exploitations agricoles  à Amilly (28), Chavanges (10), Marckolsheim (68) et Wihr au Val (68).

Une tournée avec trois représentations de notre débat théâtral sur la santé environnementale, Sages précautions ?, pour la Mutualité Française Midi-Pyrénées, à Briatexte (81), Figeac (46) et Cahors (46).

De la prévention encore, et encore, avec plus de 70 représentations ce mois-ci, pour tous les publics.

novembre 2016

Brouillard en novembre ? L’hiver sera tendre !

Un mois de novembre bien chargé, avec plus de 80 représentations… dont

Trois nouvelles créations :

1. Une juste place, un débat théâtral sur l’accueil et l’accompagnement d’enfants avec autisme à destination des encadrants des centres socio-éducatifs, pour la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement.
2. A tout bout de champs, un débat théâtral sur les difficultés des apprentis en lycée agricole lors de leurs stages en exploitation agricole, pour la MSA de Picardie et l’association des Salariés Agricoles de la Somme.
3. Ondes de choc, un débat théâtral de prévention du cybersexisme, à destination des adolescents, dont la première aura lieu auprès d’élèves délégués de collège dans le cadre d’une séance organisée par l’Espace Jeunes Anne Franck d’Issy-les-Moulineaux. Ce débat théâtral a été créé en collaboration avec le Centre Hubertine Auclert dans le cadre de la campagne #StopCybersexisme et va tourner cette année dans des collèges et lycées d’Ile-de-France.

Notre dernière représentation de Tenue de route, un débat théâtral sur la sécurité routière, dans le cadre de la campagne de prévention de la Préfecture du Bas-Rhin à destination des 15-25 ans.

img_06581

La reprise de Mais, pourquoi elle ne part pas ?, un débat théâtral sur les violences faites aux femmes, une adaptation de Silence, on frappe en milieu rural, pour le CCAS de Cusset (03) et le Conseil Départemental de l’Allier.

La reprise de Péchés mignons, un débat théâtral sur les addictions chez les personnes âgées pour le CCAS de Genas (69).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre débat théâtral La chaise vide sur l’absentéisme et le décrochage scolaire lors du colloque annuel de la FCPE sur le décrochage scolaire.

La chaise vide

Et bien d’autres débats théâtraux dans toute la France…

octobre 2016

EN OCTOBRE, si pièces donnent, c’est la nouvelle bonne

Traditionnellement, avec la semaine bleue, notre activité du mois d’octobre est dirigée vers les personnes âgées :

  • Tournée de quatre dates en Auvergne pour la Mutualité française de Du côté de la vie sur le maintien des personnes âgées à domicile, et une autre représentation pour l’Asept de Bressuire
  • Cinq représentations de Point(s) d’appui sur l’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes pour l’association Gérontologique des Yvelines, le réseau Gérontologique 80, la Coordination gérontologique du territoire de Saint-Germain et le Clic d’Orgessonne
  • Trois représentations de L’argent par la fenêtre sur la précarité énergétique pour l’AG2R IdF à Linas et le CCAS de Franconville
  • C’est gentil à vous d’être passé me voir sur l’isolement des personnes âgées pour le réseau Aaccord, Le Creusot
  • A petits pas sur la prévention des accidents domestiques chez les personnes âgées pour la Camieg à Bar-le-Duc
  • Excès de confiance sur les arnaques aux fausses qualités auprès des personnes âgées pour Malakoff Médéric à Aulnay-sous-Bois
  • Par-dessus tête sur l’aide aux aidants de personnes malades d’alzheimer pour le Clic Archipel de Courbevoie145_1

Une création
Le SEMIR de Rambouillet, qui gère les logements sociaux de la ville, nous a commandé une création sur les rapports de bon voisinage.
Nous allons jouer Trop cher voisins pour les habitants de ces logements pour favoriser le dialogue, la tolérance et le savoir vivre en communauté.

 

Mais également :

  • Le coût le l’effort sur les risques psychosociaux et la souffrance au travail une deuxième fois pour le Ministère de la défense à Draguignan
  • En attendant les bonnes fées sur la naissance d’un enfant et ses interrogations pour la Crèche familiale de Marmande
  • Sages précautions ? sur la santé environnementale pour la Mutualité française Rhône-Alpes, à Saint-Etienne et Besançon
  • Bonne chère, pas cher sur bien se nourrir à petit budget, pour la Mutualité française des Pays de Loire
  • Accrocs d’écrans sur les dangers des écrans chez les adolescents, pour les parents du Centre social de la Croix-de-Vernailles à Etampes
  • En toute conscience sur la laïcité et la tolérance, pour des jeunes en foyer de l’enfance à Paris, et pour des collégiens à Levallois

img_2605

Et le partenariat avec le CRIPS :
Octobre, c’est aussi le début de la tournée avec le Crips, dans le cadre de leur programme Prév’en’scène, dans les lycées et CFA d’Ile-de-France avec nos débats théâtraux :

  • Pas si simple, mais pas si compliqué non plus sur l’éducation affective et sexuelle
  • #TakeCare sur la prévention des consommations de drogues

juillet 2016

Juillet-Août, AU CŒUR DE L’ÉTÉ

Début juillet, nous terminons notre saison avec les dernières représentations de #TakeCare sur la prévention de l’usage des drogues pour le Crips, dans le cadre du projet Prév’en scène.

Cet été, nous jouerons :

  • Notre débat théâtral Les pieds dans le plat sur les comportements alimentaires des adolescents en juillet et août dans un centre de vacances sur l’Ile d’Arz en Bretagne pour la Mutualité des Douanes, une collaboration qui dure depuis une dizaine d’année.
  • Notre débat théâtral Sages précautions ? sur la santé environnementale à Annecy (74) pour la Mutualité Française Rhône-Alpes, avec qui nous avons créé ce spectacle, et pour qui nous l’avons joué cette saison une vingtaine de fois.sp
  • Et fin août, Jusqu’à plus soif sur les comportements d’alcoolisation aiguë des jeunes pour la rentrée des étudiants à l’École des Mines d’Alés. Nous jouons ce spectacle également début septembre, dans différents grandes écoles, avant le fameux week-end d’intégration, pour prévenir les étudiants des risques liés à une trop forte alcoolisation lors de soirées festives.

Nous profitons de cette période d’accalmie pour préparer les créations qui nous sont commandées pour la rentrée.

A venir en septembre :

  • La Mutualité Champagne-Ardenne nous a commandé une création sur l’accès à la santé des personnes en situation de précarité.
  • Le service des Urgences du Centre hospitalier Victor Dupouy d’Argenteuil nous a demandé de créer un débat théâtral à destination des soignants sur le stress et la gestion des conduites agressives aux Urgences.
  • La Direction départementale des Territoires du Conseil départemental du Bas-Rhin souhaite nous faire intervenir sur la sécurité routière avec des adolescents et des jeunes adultes, avec une création et quatre représentations.

Sans titreD’ici là, nous vous souhaitons un très bel été et nous vous donnons rendez-vous en septembre pour la nouvelle saison.

mai 2016

Juin, une invitation et des créations

Entrées de jeu vous invite à la présentation de trois nouveaux débats théâtraux

Mardi 14 juin 2016 de 10h30 à 12h30
Centre d’animation Tour des Dames : 14-18 rue Tour des Dames – 75009 Paris
Sur inscription à communication@entreesdejeu.com

En collaboration avec la Fédération de Paris de La ligue de l’enseignement

D’ÉGAL À ÉGAL – sur les valeurs de la République
pour les enfants de 10 à 12 ans

EN TOUTE CONSCIENCE – sur la laïcité et le vivre ensemble
version adolescents et version adultes

LE COURAGE À DEUX MAINS – sur la prévention de la radicalisation
pour les professionnels en contact avec les jeunes

Cette rencontre a pour objectif de présenter des outils au service d’actions de prévention.
Elle est réservée aux professionnels.

egal a egal

Par ailleurs, en juin, nous avons créé et nous allons jouer trois nouvelles créations.

Pour la caisse d’assurance MUTEX, un débat théâtral, À la conquête de l’âge, à destination du personnel commercial, sur la valorisation d’un contrat d’assurance couvrant les risques liés à la dépendance chez les personnes âgées.

Pour l’ENS, l’École Normale Supérieure, une petite forme théâtrale ludique,  DNS : Déménageurs Normaux Supérieurs, pour préparer le personnel de l’ENS au déménagement des locaux de Cachan à Saclay en 2018. L’ENS est à Cachan depuis 1961, avec aujourd’hui 13 laboratoires, plus de 2 000 étudiants, 400 enseignants et 240 personnels administratifs : beaucoup de stress en perspective…

Et enfin, en collaboration avec le Centre Hubertine Auclert et des associations partenaires qui pourraient intervenir après notre spectacle, un nouveau débat théâtral sur la prévention du Cybersexisme destiné aux collégiens et lycéens : Ondes de choc.

mai 2016

En mai, on joue et on crée

Encore deux nouvelles créations en mai, et nos habituelles tournées…

Le CFA Ferrandi, Paris – école française de gastronomie – nous a commandé un nouveau débat théâtral sur la gestion du stress et la prévention de la maltraitance dans les stages de formation des métiers de la restauration. Nous jouons deux fois Chaud devant ! pour des apprentis de 1ère année. Ces représentations seront suivies de deux heures d’atelier en classe entière où nous reviendrons en petits groupes sur les situations jouées et sur celles qui n’ont pas été représentées.

Le débat théâtral Chaud devant ! permet d’aborder :

  • La violence verbale et physique envers les subalternes.
  • Le harcèlement sexuel et l’absence du principe de l’égalité femme – homme en cuisine.
  • Le non-respect des heures de travail, du temps obligatoire de repos, des conditions de sécurité au travail.
  • Le non-respect de la fiche de poste et l’attribution de tâches ingrates ou qui dépassent les compétences du poste.
  • La difficulté de trouver une personne à qui l’apprenti maltraité peut s’adresser.

IMG_2472

L’AFAD Ile-de-France (Association de services d’aide familiale), nous a demandé de créer un débat théâtral sur les difficultés des métiers d’aide à domicile et de technicienne d’intervention sociale et familiale (TISF) dans le cadre de son soixante-dix huitième anniversaire, qui aura lieu le 26 mai à l’Espace Reuilly à Paris 12ème. Haute ténacité présentera deux situations relatives à l’aide à domicile et deux situations relatives à l’aide familiale :

  • Comment en tant qu’aide à domicile se faire reconnaître à sa juste valeur par les autres intervenants sociaux et médicaux ?
  • Comment trouver la bonne distance avec les aidants naturels ?
  • Comment entrer en communication, en tant que TISF, avec une mère de famille rivée toute la journée à son poste de télévision ?
  • Comment garder le contact avec une mère qui remet en cause l’intervenante et lui demande d’accomplir des tâches non prévues par le contrat de départ ?

En mai, en plus de ces nouvelles créations, nous allons jouer, entre autres :

L’argent par la fenêtre sur la précarité énergétique pour AG2R La Mondiale à Chalon-sur-Saône (71) et Montbéliard (25).

Le coût de l’effort sur les risques psychosociaux en entreprise, pour la Mutualité Française Champagne Ardenne à Reims (51), pour la MACIF à Harfleur (76).

Pour les personnes âgées : À petits pas sur les risques domestiques pour Humanis à Villeparisis (77), Point(s) d’appui sur l’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes pour le CLIC du Bocage à Nueil-les-Aubiers (79).

Pour les parents : La mauvaise pente sur la difficile communication avec les adolescents pour la Mairie de Sainte-Menehould ( 51), et pour l’association Inter’Val à Villebon-sur-Yvette (91), et Le square des petits désarrois sur la relation parents / enfants de 3 mois à 6 ans pour la Crèche du Chat Perchay au Perchay (95).

Pour les enfants en primaire, Le goal s’appelait Julie sur les clichés fille/garçon pour la Maison pour tous de Coulaines (72), et D’égal à égal sur les valeurs de la République pour la Fédération de Paris de la ligue de l’enseignement.

Et bien d’autres spectacles encore…