mardi 17 janvier 2017

Les jeunes tiennent la route : TENUE DE ROUTE

Se déplacer, relier un point à un autre, en toute liberté, que l’on soit piéton, cycliste ou automobiliste, la route, c’est une belle aventure. Et des aventures comme celles-là, ça donne envie. Mais voilà, la route, il faut aussi savoir la partager et ça, ça ne va pas toujours de soi : comment fait-on quand on se retrouve confronté à des situations où les règles ne tiennent plus la route ?

IMG_0658[1]

Après avoir répondu à un appel d’offres, nous avons été choisis par la Préfecture et le Conseil Départemental du Bas-Rhin pour mettre en place quatre représentations de notre débat théâtral Tenue de route sur la prévention routière, auprès des étudiants de l’Université de Strasbourg et volontaires du Service Civique.

Un week-end à la montagne dans un petit chalet des Vosges se profile à l’horizon pour un groupe d’amis. Mais il s’agit d’abord de rejoindre le chalet, ensuite d’organiser la soirée, et enfin d’en revenir sans encombres. Tout est prévu mais rien ne va se passer comme prévu.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point… Fort de cette devise, Mathieu part à l’heure pour arriver à l’heure, en respectant les temps indiqués par son GPS. Mais son téléphone va venir jouer les trouble-fêtes de ce voyage si bien organisé : au grand dam de son co-pilote qui en voit tous les dangers, Mathieu répond en effet aux appels qu’il estime urgent, tout en conduisant.

IMG_0659[1]

De son côté, Max joue au lièvre et tente de remonter son retard pour arriver à l’heure sur place. Et au grand effroi de Léa qui est à ses côtés, il prend tous les risques pour défier tous les problèmes de circulation. Mais il n’y a pas à ses yeux de problèmes, puisqu’il « assure ».

Pour remédier aux problèmes de l’après-soirée, tout le monde a décidé de dormir sur place, sauf quatre personnes qui doivent repartir dans la voiture de Max, conduite par Anna qui ne boit pas d’alcool. Mais Max, à deux heures du matin, et après avoir bu un bon nombre de verres, ne l’entend plus de cette oreille et veut prendre le volant lui-même !

Au petit matin, Léa et Mathieu s’apprêtent à reprendre la route bien « chargés » de cannabis. Et Manu se demande s’il doit répondre favorablement à leur invitation de le ramener chez lui.

Les étudiants et les volontaires du Service Civique se sont emparés de Tenue de route avec un bel appétit et un bel enthousiame.

Par ailleurs, une version collège de Tenue de route a été jouée dans un collège de la banlieue de Strasbourg.